Chômage à 4,7% - 3
Chômage .Photo:pixabay.com

Corrigé des variations saisonnières, il y avait 130 000 chômeurs en mars 2016, ce qui est comparable à décembre 2015.

L’enquête sur les forces de travail (EPA) a montré une augmentation progressive du chômage de 3,2 pour cent en mai 2014 à 4,6 pour cent en août 2015. Depuis lors, le taux de chômage est assez stable selon les chiffres corrigés des variations saisonnières. L’EPA montre que le chômage corrigé des variations saisonnières a augmenté de 3 000 de décembre 2015 (moyenne de novembre-janvier) à mars 2016 (moyenne de février-avril). Il s’agit d’un changement dans la marge d’erreur de l’EPA.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

En comparaison, le nombre de personnes inscrites au chômage ou sur des initiatives gouvernementales pour promouvoir l’emploi auprès de l’Administration du travail et de la protection sociale (NAV) est resté inchangé de décembre 2015 à mars 2016. Ce chiffre est également basé sur des chiffres désaisonnalisés et des moyennes sur trois mois. .

Depuis la dernière diffusion, le taux de chômage pour février (moyenne de janvier à mars) a été ajusté de 4,6 à 4,7 %. Ces types d’ajustements sont normaux puisque l’ensemble de la série chronologique est désaisonnalisé chaque mois.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Petits changements dans l’emploi
L’EPA montre que le nombre désaisonnalisé de personnes occupées a diminué de 10 000 de décembre 2015 à mars 2016, une variation qui se situe dans la marge d’erreur de l’EPA. Selon l’EPA, il n’y a eu que de faibles variations du nombre désaisonnalisé de personnes occupées au cours des derniers mois, et ce nombre est resté assez stable depuis l’hiver 2014-2015. Depuis lors, le nombre désaisonnalisé de personnes occupées de moins de 25 ans a diminué, tandis que le nombre de personnes de 25 ans ou plus a augmenté en conséquence.

Source : SSB / Norvège aujourd’hui