Country pleure la mort de 22 adolescents au Guatemala - 3
Une femme allume une bougie lors d’une veillée en mémoire des victimes d’un incendie dans un refuge pour enfants, à l’extérieur de la morgue où les corps sont en cours d’identification à Guatemala City, le mercredi 8 mars 2017. (AP Photo/Moises Castillo)

Le nombre de morts est passé à 22 après un incendie qui s’est propagé dans une institution pour enfants et jeunes défavorisés au Guatemala.

Le président Jimmy Morales a décrété trois jours de deuil dans le pays après l’incendie de l’orphelinat Hogar Seguro Virgen de la Asuncion, à 25 kilomètres au sud-est de la capitale Guatemala City.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Mercredi, des proches désespérés et en pleurs se sont rassemblés devant les murs de la maison, où la police a veillé à ce que personne ne soit autorisé à entrer dans les murs de dix mètres de haut.

L’incendie a dû se déclarer lorsque des matelas ont été incendiés dans l’un des dortoirs. Le chef des services sociaux guatémaltèques, Carlos Rodas, a déclaré que certains enfants avaient mis le feu à des matelas dans la poursuite d’une émeute mardi.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La maison a longtemps été en proie à des troubles, avec des évasions massives qui ont suivi après des accusations selon lesquelles des employés auraient abusé sexuellement et maltraité des enfants.

Il y aurait 300 enfants de plus là-bas que les 500 pour lesquels l’institution est conçue. Beaucoup ont plus de 18 ans, bien que le foyer soit destiné aux enfants âgés de 14 à 17 ans.

Source : NTB scanpix / Norway.mw