Prix ​​de l'électricité toujours élevés pour les ménages - 3
Électricité.Photo:Pixabay

Le prix moyen de l’électricité pour les ménages, hors taxes et hors loyer du réseau, était de 55,3 øre par kWh au troisième trimestre de 2018, soit 66% de plus que le troisième trimestre de 2017 et les prix les plus élevés mesurés depuis le premier trimestre de 2011 .

Le prix global de l’électricité pour les ménages, y compris le loyer du réseau et les taxes, était en moyenne de 123,4 øre par kWh au troisième trimestre de 2018, selon les nouveaux chiffres des statistiques sur les prix de l’électricité. C’est 30% de plus que le troisième trimestre de 2017. Sur ce montant, le prix de l’électricité s’élevait à 55,3 øre par kWh, le loyer du réseau à 28,9 øre par kWh et les taxes s’élevaient à 39,2 øre par kWh.

Selon la Direction norvégienne des ressources en eau et de l’énergie (NVE), la hausse des prix de l’électricité au troisième trimestre 2018 par rapport à la même période de l’année dernière doit être considérée à la lumière de la pénurie d’énergie dans le système hydroélectrique. La pénurie a contribué à ce que le prix de l’électricité en Norvège soit proche du prix dans les pays voisins, qui était plus élevé par rapport à l’année précédente en raison de la hausse des prix du gaz, du charbon et des émissions de CO2.

Les contrats à prix variable les plus chers
Les ménages avec des contrats à prix variable avaient le type de contrat le plus cher au troisième trimestre de 2018 avec un prix moyen de l’électricité de 59,9 øre par kWh, hors taxes et hors loyer du réseau. Pour les ménages ayant des contrats liés au prix au comptant, qui est le type de contrat le plus courant (voir figure 3), le prix moyen de l’électricité était de 54,3 øre par kWh.

Les ménages disposant d’anciens contrats à prix fixe avaient le type de contrat le moins cher au troisième trimestre 2018 avec un prix moyen de l’électricité de 32,3 øre / kWh. Peu de ménages disposent de l’électricité via des contrats à prix fixe, et ces contrats représentent une très faible proportion de la consommation totale d’électricité.