Abid Raja veut être le chef du parti libéral - 3

Abid Raja a confirmé dimanche soir qu’il succéderait à Trine Skei Grande en tant que chef libéral. Ainsi, deux candidats disent ouvertement qu’ils veulent le poste.

C’est lors d’un entretien avec VG que le profil libéral a confirmé qu’il s’était mis à la disposition du comité de nomination pour un siège à la direction du parti, c’est-à-dire les trois premiers sièges.

– « J’ai dit que je suis motivé pour assumer le poste de chef du parti si le parti y parvient, mais je suis également ouvert à devenir le chef adjoint. Quel que soit mon rôle au sein du parti, je suis prêt à faire de mon mieux pour le Parti libéral, 24 heures sur 24. », a-t-il déclaré.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Défis Rotevatn

Le comité électoral du Parti libéral s’est réuni mercredi et jeudi, et le chef du comité, Per A. Thorbjørnsen, a confirmé que Sveinung Rotevatn, Abid Raja, Guri Melby et Iselin Nybø avaient été appelés pour les rencontrer.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Auparavant, seul Rotevatn avait confirmé qu’il souhaitait la position de leader du parti, suivi de Raja, qui s’est montré très secret.

« Prêt pour la tâche. »

-« Je suis prêt pour la tâche. Mais c’est au Parti libéral, et ce n’est pas un « must » pour moi de devenir chef du parti. À mon avis, la chose la plus importante est de constituer une équipe commune qui, ensemble, peut soulever le Parti libéral. », déclare Raja à VG.

Pour la semaine, le comité de nomination s’est à nouveau réuni et une recommandation mise à jour devait être prête avant le 28 août.

Les deux vice-présidents actuels, Ola Elvestuen et Terje Breivik, ont également indiqué qu’ils souhaitaient continuer dans la direction, s’ils le souhaitaient.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui