Nye Veier enregistre les téléphones portables des automobilistes - Autorité norvégienne de protection des données concernée - 5
E6Trafic sur l’E6.Photo: Geir Olsen / NTB scanpix

L’entreprise routière Nye Veier enregistre les téléphones portables des automobilistes sur plusieurs autoroutes pour mesurer le trafic et la vitesse. L’Autorité norvégienne de protection des données est désormais préoccupée par l’évolution.

Les records ont déjà été introduits le long de certaines parties de l’E39 à Agder et de l’E6 à Hedmark et Trøndelag et devraient être introduits prochainement sur différentes sections, écrit NRK.

L’analyse est réalisée à l’aide du système d’enregistrement des appareils Bluetooth passant par les différents points de mesure.

Lorsque le même appareil Bluetooth a dépassé deux points de mesure, le temps de trajet est calculé, puis les données sont analysées pour documenter le temps de trajet moyen à différents moments. Selon New Roads, toutes les données sont codées et tronquées afin que les enregistrements individuels ne soient pas lisibles.

Cependant, Atle Årnes, directeur de la technologie à l’Autorité norvégienne de protection des données, répond à cette pratique; il croit que malgré le cryptage et la troncature, on pourra connecter un individu qui a voyagé par le même endroit et au même moment à des occasions précédentes. C’est donc le traitement des données personnelles et son cadre réglementaire qui doivent être sauvegardés.

«Le simple fait de démarrer et de déployer des capteurs dans le domaine public nous fait réagir. Nous n’allons pas l’avoir pour que vous soyez surveillé tout le temps. Il est possible de compter anonymement le nombre de personnes en un seul point sans remettre en cause la vie privée », déclare Årnes.

Nye Veier dit que des évaluations indépendantes ont été effectuées pour déterminer si le règlement européen sur la protection des données RGPD s’applique à la mesure, mais qu’ils entameront un dialogue avec l’autorité norvégienne de protection des données s’ils estiment que des mesures supplémentaires sont nécessaires pour garantir la confidentialité.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui