Photo : Fredrik Hagen / NTB

Le chef du Parti du progrès (FRP), Siv Jensen, pense qu’il est surprenant que le dépistage du COVID-19 à l’arrivée en Norvège soit toujours volontaire.

« Les mesures intrusives que nous avons introduites, et dont nous bénéficions désormais de plus en plus, ont des conséquences majeures.

« Ils affectent les gens, ils affectent les emplois et ils affectent les entreprises. Avec cela, je pense qu’il est tout à fait approprié d’avoir plus de contrôle sur cela grâce à un régime de tests obligatoires », a déclaré Jensen au bureau de presse NTB.

Elle a vivement réagi au fait que la Norvège resserre désormais ses règles de contrôle des infections tout en effectuant uniquement des tests volontaires dans les aéroports.

Une grande partie du récent boom des infections est due à des cas d’infection importés, a souligné Jensen.

Il y a plusieurs semaines, le FRP a présenté une proposition au parlement norvégien (Storting) visant à introduire le test obligatoire du COVID-19 pour les personnes qui viennent de l’étranger en Norvège.

La proposition est toujours à l’étude.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui