Les douanes norvégiennes arrêtent deux importations illégales d'espèces animales et végétales en voie de disparition à Gardermoen - 3

Le service des douanes norvégien a arrêté deux envois illégaux d’espèces menacées dans le cadre d’une opération internationale. Ils contenaient des ceintures en peau de crocodile et des suppléments de cactus.

Une cargaison de 26 ceintures en peau de crocodile a été arrêtée à l’aéroport d’Oslo Gardermoen en raison d’un manque de permis d’importation.

Une cargaison de compléments alimentaires contenant du cactus a été arrêtée au terminal de la poste norvégienne de l’Est de la Norvège, car elle n’avait pas de permis d’exportation et d’importation.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Les deux cas étaient des tentatives d’exportation et d’importation en violation de la Convention de Washington (CITES), qui protège les espèces de l’extinction par le commerce international.

Découvrez un magnifique Fjord

Les deux saisies figuraient toutes deux sur la liste B, une liste d’espèces qui peuvent être menacées si le commerce n’est pas réglementé.

Le commerce des espèces menacées augmente

L’Agence norvégienne pour l’environnement, qui a participé à l’action, a saisi les deux envois.

«Le commerce illégal d’espèces menacées est en augmentation au niveau international. Par conséquent, il est important que nous coopérons avec le service des douanes en Norvège et au niveau international pour lutter contre cette criminalité environnementale », a déclaré le chef de section Mathieu Veulemans de l’Agence norvégienne pour l’environnement.

La plupart des violations de la réglementation s’appliquent à l’importation et à l’exportation sans les permis nécessaires.

«Nous arrêtons régulièrement les expéditions aux particuliers et aux entreprises, et nous constatons que la méconnaissance de la réglementation se reproduit souvent», a noté la conseillère principale Britt Hilde Øiseth au service des douanes, ajoutant qu’il incombe à l’importateur et à l’exportateur de vérifier la réglementation.

«Nous constatons également que les importateurs essaient délibérément d’importer des marchandises qu’ils savent qu’ils n’ont pas l’autorisation nécessaire pour importer», a ajouté Øiseth.

Chiffres internationaux

Au niveau international, plus de 2 000 cargaisons d’espèces réglementées par la CITES ont été saisies au cours de l’opération.

Parmi les saisies figuraient 1,3 tonne d’ivoire et 56 000 kilos de produits de la mer.

Plus de 45 000 animaux et plantes vivants ont également été saisis.

Parmi ceux-ci, 1 400 tortues et 6 000 œufs de tortues, 1 160 oiseaux et 1 800 reptiles ont été saisis.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui