De nombreuses entreprises norvégiennes souhaitent continuer à utiliser les bureaux à domicile pour les travailleurs, même après la crise corona - 3

Près de la moitié des entreprises membres de la Confédération des entreprises norvégiennes (NHO) souhaitent continuer à utiliser des bureaux à domicile même après la crise corona.

«Si je dois prévoir, je pense que plus de personnes travailleront à domicile à l’avenir», a déclaré Nina Melsom de la NHO au journal Klassekampen.

Au total, 3 794 entreprises ont participé à l’enquête récente auprès des membres de la NHO.

Découvrez les Aurores Boréales

Selon l’enquête, 63% des entreprises ont utilisé des bureaux à domicile pendant la crise corona.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Parmi les plus grandes entreprises – celles de plus de 100 employés – la proportion atteint 93%.

Au total, 48% des entreprises souhaitent continuer avec une solution flexible de bureau à domicile. Cela montre également qu’il est nécessaire d’examiner les règles applicables aux bureaux à domicile, estime Melsom.

Un nouveau cadre est-il nécessaire?

«Des travaux ont été lancés sous les auspices du ministère du Travail. Nous avons des règlements de 2002, mais beaucoup de choses se sont passées depuis », a-t-elle déclaré au journal.

La Confédération norvégienne des syndicats (LO) prévient que les bureaux à domicile pourraient être un sujet de discussion dans les futurs accords salariaux.

«Avec une utilisation intensive des bureaux à domicile, il y a beaucoup de choses qui nous inquiètent, à la fois en ce qui concerne l’environnement de travail physique et psychosocial.

«Lorsque les entreprises économisent de l’argent sur l’électricité, le nettoyage et d’autres choses, le coût est répercuté sur les employés.

«Ensuite, nous devons avoir une discussion sur la rémunération», a noté le chef adjoint de LO, Roger Heimli.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui