Agence norvégienne des médicaments: deux nouveaux patients sont décédés des suites de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin AstraZeneca - 3

L’Agence norvégienne des médicaments a signalé deux décès supplémentaires chez des patients présentant des caillots sanguins à l’hôpital universitaire d’Oslo après avoir reçu le vaccin AstraZeneca.

«L’Agence norvégienne des médicaments ne peut exclure que ces cas puissent avoir un lien avec le vaccin AstraZeneca», ont-ils écrit dans un communiqué de presse.

Selon le bureau de presse NTB, l’une des deux personnes décédées était un agent de santé.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

La Norvège a suspendu la vaccination avec le vaccin AstraZeneca après avoir signalé une évolution de la maladie rare chez certaines des personnes qui avaient reçu le vaccin. Auparavant, deux personnes qui avaient reçu le vaccin en Norvège étaient décédées.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Aucune association n’a encore été établie entre les cas graves de caillots sanguins et le vaccin.

«Nous avons été informés de deux décès tragiques à Rikshospitalet, parmi les cinq patients qui ont été admis avec une maladie particulière», a déclaré à NTB le directeur médical Steinar Madsen de l’Agence norvégienne des médicaments.

Cartographie des incidents en cours

Madsen n’a pas voulu commenter les décès en détail, mais a confirmé que plusieurs des cinq qui ont été admis à l’hôpital universitaire d’Oslo avec l’évolution rare de la maladie étaient des agents de santé.

Tous les cinq avaient moins de 55 ans, et trois d’entre eux sont maintenant morts.

«L’hôpital universitaire d’Oslo, en collaboration avec d’autres hôpitaux universitaires de Norvège, a mené des enquêtes pour cartographier ces incidents, et cette cartographie se poursuit», a ajouté Madsen.

L’Agence norvégienne des médicaments collabore avec l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour examiner les rapports d’effets indésirables similaires dans d’autres régions d’Europe.

L’Institut national de la santé publique (FHI) a signalé qu’une décision serait prise sur la possibilité d’utiliser à nouveau le vaccin en Norvège cette semaine.