En limitant le versement des prestations de maladie aux bénéficiaires norvégiens qui voyagent dans d’autres pays de l’EEE, la Norvège enfreint les règles de l’EEE, a noté l’Autorité de l’EEE (ESA).

Les règles norvégiennes exigent que les personnes doivent rester en Norvège afin de recevoir certaines prestations. Les bénéficiaires de prestations en espèces en cas de maladie peuvent être autorisés à voyager à l’étranger à certaines occasions, mais cela nécessite l’approbation préalable de l’Administration norvégienne du travail et de la protection sociale (NAV).

L’approbation est soumise à plusieurs conditions strictes, notamment une limite maximale de la durée de séjour des bénéficiaires dans d’autres pays de l’EEE.

De telles règles sont en conflit avec le droit de l’EEE, y compris les règles sur la coordination des régimes de sécurité sociale et les règles sur la libre circulation, estime l’ESA.

Manque de clarté

Dans son rapport, l’ESA souligne que même si les autorités norvégiennes soutiennent que les conditions de résidence ne sont plus appliquées, le texte juridique reste largement inchangé.

Par conséquent, l’ESA a conclu que la Norvège continue de restreindre le droit à la libre circulation des personnes couvertes par les règles pertinentes.

Le cœur des objections concerne le manque de clarté et de prévisibilité des règles en Norvège.

« Tous les citoyens ont droit à un cadre clair, précis et prévisible qui facilite la compréhension et la navigation dans les règles de l’EEE », écrit l’ESA.

Délai de deux mois

La déclaration de l’ESA de mercredi est la deuxième étape d’une procédure formelle d’infraction contre la Norvège. Les autorités norvégiennes disposent désormais de deux mois pour expliquer leur point de vue et modifier les règles et pratiques.

L’ASE peut alors choisir de porter l’affaire devant la Cour AELE.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no