SSB : les attitudes des Norvégiens vis-à-vis de l'immigration deviennent de plus en plus positives - 3

L’attitude des Norvégiens envers l’immigration devient de plus en plus positive. Selon Statistics Norway (SSB), la proportion de Norvégiens qui pensent qu’il devrait être plus facile de rester en Norvège augmente.

En outre, moins de personnes considèrent les immigrants comme une source d’insécurité, et plus sont devenus positifs à l’égard de l’immigration de travail, selon une nouvelle enquête de la SSB.

Depuis 2002, les attitudes envers les immigrants et l’immigration sont devenues de plus en plus positives. Après l’afflux accru de demandeurs d’asile à l’automne 2015, des attitudes un peu plus négatives ont été mesurées, mais après cela, la tendance s’est à nouveau inversée – également dans l’enquête de cette année.

Allez voir les Baleines en Catamaran

« En même temps que des attitudes plus positives s’expriment, on constate qu’il y a eu plus de contacts avec les immigrés. La plupart des personnes en contact avec des immigrés déclarent avoir principalement des expériences positives », a déclaré le conseiller principal du SSB Frøydis Strøm.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Pas une source d’insécurité

Dans le sondage de cette année, moins de personnes que jamais ont déclaré qu’elles considéraient les immigrants comme une menace pour la sécurité de la société. Sept personnes sur dix déclarent ne pas considérer la plupart des immigrés comme une source d’insécurité.

17% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles considéraient les immigrants comme une menace, une baisse de 3% par rapport à l’année dernière.

En raison des restrictions d’entrée pendant la pandémie, il est devenu plus difficile pour les réfugiés et les demandeurs d’asile de traverser les frontières nationales.

Depuis 2019, la proportion de ceux qui pensent qu’il devrait être plus facile de rester en Norvège a augmenté. Dans l’enquête, 20 % des personnes interrogées ont répondu qu’il devrait être plus facile de rester. En 2020, la proportion était de 17 %. En revanche, 16 % des personnes interrogées pensent que cela devrait être plus difficile. L’an dernier, la proportion était de 20 %.

Immigration de travail

Il y a eu des restrictions d’entrée strictes pendant la pandémie pour limiter l’infection corona transfrontalière. 59% des personnes interrogées ne sont pas devenues plus sceptiques à l’égard de l’immigration de main-d’œuvre pendant la pandémie.

Huit sur dix conviennent que la plupart des immigrés apportent une contribution utile à la vie professionnelle norvégienne, et sept sur dix pensent que l’immigration de main-d’œuvre en provenance de pays extérieurs à la région nordique contribue principalement de manière positive à l’économie norvégienne.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no