L'Autorité norvégienne de protection des consommateurs met en garde la compagnie d'électricité et le propriétaire d'une amende record : - Ils ont le don de l'audace - 3

À peine un jour après que Tinde Energi a envoyé un e-mail aux clients mercredi soir concernant les nouvelles conditions, le propriétaire Raymond Henriksen a été notifié par l’Autorité norvégienne de protection des consommateurs de lourdes amendes si l’entreprise met en œuvre les modifications.

Dans la nouvelle réglementation, Tinde Energi exige, entre autres, que les clients à prix fixe versent à Tinde la subvention d’électricité qu’ils peuvent recevoir de l’État.

L’Autorité norvégienne de protection des consommateurs annonce maintenant une amende de trois millions de NOK contre la société plus 400 000 NOK contre Raymond Henriksen personnellement si les conditions ne sont pas modifiées. De plus, l’autorité de contrôle annonce une décision d’interdiction assortie d’une amende de 100 000 NOK pour l’entreprise et de 10 000 NOK pour Henriksen pour chaque client pour lequel l’entreprise devrait introduire les nouvelles conditions.

Enregistrer bien

– Il est important que les infractions graves soient sanctionnées, car il ne doit pas être rentable de commettre des infractions. Il est également important de prévenir les violations de la loi à l’avenir, c’est pourquoi nous avons également notifié des décisions d’interdiction. Les décisions d’interdiction interdisent à Tinde Energi d’appliquer les conditions qu’elle a désormais notifiées aux clients au forfait. Si l’entreprise viole les interdictions, une amende obligatoire a été notifiée pour chaque infraction, écrit le directeur de l’Autorité norvégienne de protection des consommateurs, Trond Rønningen, dans un message publié sur le site Internet de l’Autorité norvégienne vendredi après-midi.

L’Autorité norvégienne de protection des consommateurs confirme à DN qu’elle n’a jamais notifié d’amendes de cette ampleur à une entreprise de vente d’électricité. Le nombre de plaintes reçues par l’Autorité norvégienne de protection des consommateurs signifie que l’Autorité norvégienne de protection des consommateurs considère qu’il est probable que les infractions aient été commises contre un grand nombre de clients.

– Il s’agit de plusieurs infractions qui, collectivement et individuellement, constituent des manquements significatifs à la loi sur la commercialisation. En outre, les infractions ont un potentiel de gain évidemment important pour Tinde Energi, et un potentiel de dommages tout aussi important pour les consommateurs, écrit Rønningen.

L’Autorité norvégienne de protection des consommateurs souligne dans la décision que Henriksen est celui qui aurait pu empêcher les infractions grâce à son rôle central dans l’entreprise.

« En outre, l’Autorité norvégienne de protection des consommateurs considère qu’il est probable que Tinde Energi ait mis à rude épreuve ses liquidités et sa solvabilité, ce qui, dans le pire des cas, pourrait entraîner la faillite de Tinde Energi. Cela signifiera à son tour que Tinde Energi s’en tirera en pratique avec les infractions, car il n’y aura pas de frais d’infraction à percevoir, tandis que dans le même temps, tous les consommateurs qui ont été exposés aux infractions perdront leurs accords de prix fixe pour le reste. de la période de l’accord », indique-t-il.

Tinde Energi a jusqu’à la nouvelle année pour se conformer aux exigences de l’autorité.

DN a demandé à Raymond Henriksen (46 ans), qui, avec sa femme Natalia Freires Silva Henriksen (37 ans) est propriétaire de la société mère de Tinde Energi, Henriksen Gruppen, de commenter l’avis de l’Autorité norvégienne de protection des consommateurs.

Henriksen a écrit jeudi dans un e-mail à DN qu’il pensait que les changements annoncés étaient marginaux.

– Nous pensons qu’il est naturel pour les entreprises de modifier les conditions de temps à autre afin de mettre à jour les conditions en fonction du marché actuel, a-t-il déclaré.

Henriksen dit à TV 2, qui a mentionné l’affaire en premier, qu’il n’a pas examiné de près le raisonnement de l’Autorité de protection des consommateurs pour notifier les amendes.

– Mais au fond, je pense que l’inspection a été un peu trop rapide. C’est volontaire de le faire, et j’envisage de fermer l’entreprise, a-t-il déclaré à TV 2 vendredi après-midi.


Raymond Henriksen, possède Tinde Energi à travers la société Henriksen Gruppen, qu'il possède avec sa femme Natalia Henriksen.  En outre, il est directeur général et président de Tinde Energi.

Raymond Henriksen, possède Tinde Energi à travers la société Henriksen Gruppen, qu’il possède avec sa femme Natalia Henriksen. En outre, il est directeur général et président de Tinde Energi. (Photo: André Svendsen)

-La grâce de l’audace

Mani Hussaini, qui siège au comité de l’énergie et de l’environnement du Storting for Labour, dit qu’il a cessé d’être surpris par la grossièreté et le manque de scrupules de certaines sociétés de vente d’électricité.

– L’industrie a un énorme problème de réputation. Un gros nettoyage s’impose ici. La concurrence, c’est bien beau, mais il ne faut pas avoir une concurrence pour escroquer et tromper le plus possible les consommateurs. Les gens ne font plus confiance à cette industrie. Même moi, qui suis client d’une des plus grandes et sérieuses entreprises, je vérifie attentivement ma facture d’électricité tous les mois, dit-il.

– Entre autres, on a vu des entreprises vendre de l’assurance-chômage aux retraités. Il n’y a certainement pas de limites. Ils ont le don de l’audace, et il est clair qu’il est beaucoup trop facile d’obtenir une licence pour vendre de l’électricité, dit Hussaini.


Le représentant du Storting, Mani Hussaini, réagit vivement à la demande de Tinde Energi que l'entreprise, et non les clients à prix fixe, reçoive la subvention gouvernementale pour l'électricité.  - Évidemment illégal, dit-il.

Le représentant du Storting, Mani Hussaini, réagit vivement à la demande de Tinde Energi que l’entreprise, et non les clients à prix fixe, reçoive la subvention gouvernementale pour l’électricité. – Évidemment illégal, dit-il. (Photo : Ida von Hanno Bast)

– Ce que Tinde Energi a fait maintenant, où ils exigent le paiement de la subvention à l’électricité des clients à prix fixe, est évidemment illégal. Cela me fait vraiment chier. La subvention à l’électricité ne doit aller qu’aux clients, pas dans les poches des sociétés de vente d’électricité. Je suis heureux de voir que l’Autorité norvégienne de protection des consommateurs prend maintenant cela au sérieux.

Hussaini dit avoir connaissance d’un certain nombre d’exemples de clients à prix fixe qui, avec le régime de soutien actuel, maximisent leur consommation d’électricité lorsque les prix sont élevés et peuvent donc recevoir beaucoup plus de soutien qu’ils ne paient en électricité, ce qui signifie également que l’électricité les entreprises qui ne se sont pas assurées à temps à un prix favorable peuvent perdre beaucoup.

– Nous avons pris conscience de cet enjeu très tôt dans le processus du dispositif de soutien à l’électricité. Mais le plus important pour nous était de créer un arrangement simple et non bureaucratique qui s’appliquerait à tous les ménages et où l’aide de l’État n’irait jamais sur le compte des compagnies d’électricité, dit-il.

DN a demandé au propriétaire de Tinde, Henriksen, de répondre aux critiques.

« Je suis sûr que Hussaini est d’accord autant que moi, qu’il est répréhensible qu’un client qui paie un peu moins de 2 000 NOK d’électricité reçoive près de 20 000 NOK d’électricité pour couvrir cette facture de moins de 2 000 NOK « – tout à fait légal », écrit-il dans un e-mail.

Par temps violent

Cet automne, Tinde Energi a reçu quatre jugements à son encontre devant le tribunal de district et la cour d’appel, où des clients ont perdu des accords de prix maximum favorables. Dans toutes ces affaires d’injonctions provisoires, les clients ont obtenu gain de cause et l’entreprise a été condamnée à fournir de l’électricité sur la base de l’accord initial. Pour la plupart des clients, cela représente 43 øre par kilowattheure.

L’entreprise s’est également vu infliger une amende obligatoire de 10 000 NOK par jour par l’Autorité norvégienne de protection des consommateurs, une décision qui a fait l’objet d’un recours auprès du Conseil des marchés.

DN a déjà expliqué comment plusieurs clients ont été transférés de GNP Energy à Tinde Energi – puis expulsés. En juin, GNP Energy a versé une somme inconnue à Tinde pour se débarrasser des quelque 5 800 clients à prix maximum très peu rentables de l’entreprise.

(Conditions)Copyright Dagens Næringsliv AS et/ou nos fournisseurs. Nous aimerions que vous partagiez nos cas en utilisant des liens, qui mènent directement à nos pages. La copie ou d’autres formes d’utilisation de tout ou partie du contenu ne peuvent avoir lieu qu’avec une autorisation écrite ou dans la mesure permise par la loi. Pour plus de termes voir ici.