Une épée viking provenant de la tombe d'un guerrier est déterrée dans le jardin d'une famille norvégienne - 11

Un homme qui creusait dans son jardin pour construire une extension de sa maison dans le sud de la Norvège a mis au jour la tombe, vieille de 1 100 ans, d’un guerrier viking qui avait été enterré avec des armes.

Les archéologues ont découvert une épée en fer rouillée en deux morceaux, dont la garde a permis de dater l’enterrement de la fin des années 800 ou du début des années 900, à l’époque de l’Empire viking. Âge des VikingsJoakim Wintervoll – un archéologue qui travaille pour le gouvernement local de l’île d’Aarhus. Comté d’Agderoù les reliques ont été trouvées – a déclaré à Live Science.

Nous disposons d’un bon dossier sur l’évolution de la « mode » dans la forme des manches d’épée en Norvège, depuis les premiers âges jusqu’aux époques plus modernes », a-t-il déclaré. « En la comparant à d’autres poignées d’épée connues, nous pensons que cette épée date de la fin du IXe siècle ou du Xe siècle.

L’épée et d’autres objets proviennent d’une tombe de l’âge viking. Une tombe viking similaire a été découverte dans les années 1930 dans une ferme voisine. (Crédit photo : Joakim Wintervoll)

Parmi les autres objets trouvés dans la tombe figurent une longue lance conçue pour être utilisée à cheval, appelée lance, des perles de verre et une boucle de ceinture dorée, ainsi qu’une broche en bronze. Aucun vestige humain ou animal n’a encore été découvert.

Les objets semblent avoir appartenu à un guerrier viking. « La lance suggère qu’il s’agissait de quelqu’un qui maîtrisait le combat à cheval », a déclaré M. Wintervoll. Et le guerrier était « certainement quelqu’un de fortuné, si l’on en croit les bijoux dorés ».

En savoir plus : Un double trésor viking découvert près du fort d’Harald Bluetooth au Danemark

Enterrement viking

La tombe et ses objets ont été découverts fin juin dans la cour d’une maison située dans le district essentiellement rural de Setesdal, au bord d’un lac, à environ 200 kilomètres au sud-ouest d’Oslo. Oddbjørn Holum Heiland, propriétaire de la maison, avait commencé à utiliser une pelleteuse mécanique pour dégager l’endroit de son jardin où lui et sa femme Anne prévoyaient d’agrandir leur maison, selon Science Norway.

« Je n’allais pas creuser beaucoup, juste un peu dans la pente derrière la maison, pour avoir un peu plus d’espace entre la maison et le terrain », a-t-il déclaré au média.

Il a d’abord trouvé une dalle oblongue juste sous la surface ; elle est maintenant reconnue comme une pierre tombale. En creusant davantage, il a découvert la garde de l’épée. Holum Heiland a alors réalisé que sa cour devait contenir d’autres objets vikings, il a donc cessé de creuser et a appelé les archéologues du comté.

Wintervoll et Jo-Simon Frøshaug Stokkeun archéologue du musée d’histoire culturelle d’Oslo, s’est rendu sur le site quelques jours plus tard. Aucun objet viking n’avait été trouvé auparavant sur la propriété, a déclaré M. Wintervoll, mais une tombe viking contenant une épée, une lance, des perles de verre et une bride de cheval a été découverte dans une ferme voisine dans les années 1930.

Bien qu’il soit « un peu trop tôt pour dire » si ces deux tombes ont un lien, « il est intéressant qu’elles soient relativement proches et qu’elles contiennent des objets presque identiques », a déclaré M. Wintervoll.

Ancienne revendication

Il est possible qu’un guerrier viking ait été enterré sur le site afin que ses descendants puissent revendiquer la propriété des terres environnantes, a déclaré M. Wintervoll. Ou peut-être que ce site n’avait qu’une signification familiale.

« Aucun tumulus n’a été découvert sur cette propriété », a déclaré M. Wintervoll. En Norvège, ce type de tombe est connu sous le nom de « flatmarksgrav », ce qui se traduit par « tombe plate ».

La personne inhumée à cet endroit peut avoir été enterrée entière, ou des cendres incinérées peuvent avoir été déposées dans la tombe. « À cette époque, la pratique variait un peu d’un endroit à l’autre, mais nous n’avons pas encore trouvé d’os brûlés », a-t-il déclaré.

La tombe semble avoir été creusée sur un axe presque est-ouest, ce qui correspondrait au lever et au coucher du soleil, et le seul signe funéraire semble avoir été la pierre oblongue qui la surplombe.

« Pour l’instant, nous ne pensons pas qu’il s’agisse d’une tombe destinée à être visible à grande distance », a déclaré M. Wintervoll. « Ce type de tombe a peut-être une fonction plus familiale ou privée.