Le fonds norvégien exclut Power Construction Corp of China - 3

OSLO, 6 juillet (Reuters) – Le fonds souverain norvégien de 1 400 milliards de dollars a exclu Power Construction Corp of China (601669.SS) de son portefeuille et placé Petrofac (PFC.L), cotée à Londres, sous observation.

Le fonds souverain norvégien, créé en 1996 pour conserver les revenus du pétrole pour les générations futures, fonctionne selon des directives éthiques établies par le parlement et exclut les investissements dans les entreprises qui, selon lui, ne respectent pas ces directives.

Le fonds, qui détient des participations dans plus de 9 200 entreprises dans le monde, a déclaré jeudi que l’exclusion de Power Construction Corp of China était due au « risque inacceptable que l’entreprise contribue à de graves dommages environnementaux ou en soit responsable », en citant son développement hydroélectrique à Batang-Toru en Indonésie.

Sa participation dans Power Construction Corp of China était de 0,03 % à la fin de l’année dernière, pour une valeur de 4,1 millions de dollars.

Power Construction Corp of China Ltd n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire.

Le fonds, qui détient environ 1,5 % de toutes les actions cotées dans le monde, a également déclaré qu’il avait placé la société de services pétroliers Petrofac (PFC.L), cotée à Londres, sous observation pour une durée de trois ans, en raison d’un « risque inacceptable de corruption flagrante ou d’autres délits financiers graves ».

Petrofac a conclu un accord en 2021 avec le Serious Fraud Office (SFO) britannique et a été condamné à une amende après avoir plaidé coupable d’avoir versé des pots-de-vin liés à des contrats en Irak, en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis entre 2011 et 2017.

« L’enquête du SFO sur Petrofac s’est achevée en octobre 2021 et toutes les pénalités imposées par le tribunal ont été payées par l’entreprise. Aujourd’hui, Petrofac dispose d’un régime de conformité et de gouvernance complet et solide », a déclaré un porte-parole de Petrofac.

La participation du fonds dans Petrofac s’élevait à 1,19 % à la fin de l’année 2022 et valait 5,25 millions de dollars à l’époque, selon le site web du fonds.

Reportage de Victoria Klesty
Reportage complémentaire de Shadia Nasralla à Londres et Brenda Goh à Shanghai
Rédaction : Diane Craft et David Goodman

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.