80 millions pour l'assainissement des stations d'épuration des eaux usées - 3

La Direction de l’Environnement récompense les idées qui peuvent aider à assainir la mer et les infiltrations côtières.

L’Agence norvégienne de protection de l’environnement prend des mesures pour nettoyer les stations d’épuration des eaux usées marines et a débloqué 80 millions de subventions pour des idées de nettoyage de l’océan.

– « La propagation et la dispersion marines du micro-plastique est un problème environnemental en augmentation rapide. Il menace la faune le long de la côte et dans la mer, c’est un danger pour les fruits de mer et en fait toute l’utilisation des zones côtières et marines », a déclaré le ministre du Climat et de l’Environnement Vidar Helgesen (H).

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

« Nous travaillons à l’échelle mondiale, régionale et nationale pour résoudre ce problème. L’Assemblée pour l’environnement des Nations Unies a récemment adopté, sur proposition de la Norvège, un objectif mondial consistant à arrêter tous les approvisionnements en plastique dans les océans.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

L’an dernier, la Direction de l’environnement a reçu 200 demandes de subventions. L’argent peut être utilisé pour le nettoyage à la fois dans les zones côtières, le long des berges des rivières et sur les fonds marins.

Vous pouvez demander une aide à la coordination des opérations de nettoyage, de transport et de livraison des déchets vers les réceptions agréées, y compris les propriétaires de bateaux privés. Les projets qui ont un effet préventif peuvent également demander un soutien.

« Il y a un engagement croissant dans toute la Norvège pour réduire la pollution plastique. L’an dernier, près de 50 000 personnes ont participé aux opérations de nettoyage, c’est plus que jamais. Ils ont nettoyé un nombre impressionnant de 1 400 tonnes de déchets marins. De nombreux autres bons projets ont également reçu un soutien, comme des campagnes d’information et la recherche d’alternatives aux carburants marins », explique Helgesen.

La date limite de candidature est le 15 février.

© NTB Norway.mw / La Norvège aujourd’hui