Près de deux immigrés sur trois en emploi - 3

Deux immigrants sur trois, 65 %, occupaient un emploi au quatrième trimestre de l’année dernière. Parmi la population du même âge, le pourcentage était de 77,7 %.

Parmi les immigrés des pays nordiques, le pourcentage de personnes occupées était de 79,3 %. Pour les personnes originaires des pays de l’EEE, tant à l’ouest qu’à l’est, le pourcentage était d’un peu moins de 74 %.

Les immigrants d’Asie ont un taux d’emploi de 56,1 %, tandis que les immigrants d’Afrique sont employés à 48,6 %.

Ces chiffres ont été présentés récemment par Statistics Norway (SSB), qui mesure l’emploi dans le groupe d’âge de 20 à 66 ans. Auparavant, Statistics Norway utilisait la tranche d’âge de 15 à 74 ans.

Parmi les immigrants au total, les hommes avaient un taux d’emploi de 68,6 % et les femmes 61 %, une différence de 7,6 %. La différence correspondante dans la population dans son ensemble était de 3,1 %, les hommes : 79,2 % et les femmes : 76,1 %.

Les disparités entre les sexes sont les plus importantes parmi les immigrants du Pakistan, d’Afghanistan, de Somalie et de Turquie. Les immigrants de Bosnie-Herzégovine, d’Iran, du Myanmar et de Serbie, par exemple, présentent des différences entre les sexes approximativement les mêmes que la population autochtone.

En tant qu’« employés », Statistics Norway prend en compte les « personnes qui ont payé au moins une heure d’impôt sur le revenu » au cours de la semaine mesurée. Les personnes mal définies, licenciées et occupant un premier emploi sont également considérées comme ayant un emploi. Les chiffres ne disent rien sur la répartition du travail à temps plein et à temps partiel.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui