Les premières forces de l'OTAN arrivent en Norvège pour le grand exercice d'automne - 3

La préparation du grand exercice de l’OTAN de l’automne est en cours avec le cargo italien Capucine arrivant samedi à Åndalsnes avec plus de 100 véhicules.

Pourtant, il reste plus de deux mois avant le début de l’exercice de l’OTAN, Trident Juncture. Mais lorsque 40 000 soldats s’exerceront sur le sol norvégien, les arrivées et les départs s’étaleront sur le reste de l’année 2018.

« Les Italiens sont les premiers à venir en Norvège pour assister à l’exercice », a déclaré le chef de la communication au quartier général opérationnel des forces armées, le colonel Eystein Kvarving à NTB News.

Découvrez un magnifique Fjord

Le trafic est affecté

Capucine est chargé d’équipements lourds, dont des véhicules de combat majeurs – appartenant à la force italienne, qui fait partie de la force de réaction la plus rapide de l’OTAN, la « NATO Response Force (NRF) ».

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Au cours des deux à trois prochains jours, plus de 100 véhicules de différentes tailles – y compris des véhicules de combat plus gros – seront déplacés sur les neuf milles le long de la E136 d’Åndalsnes à Møre og Romsdal à Lesja à Oppland.

 »Le transport affectera la circulation dans la région. Nous exhortons la population à être prudente et à ne pas s’exposer au danger en tentant de passer devant les colonnes », a déclaré Kvarving.

Trøndelag et Borg

Au total, cinq navires seront ajoutés à Åndalsnes, chargés de matériel militaire, dans les semaines à venir. À terme, il y aura également des navires à destination de Melhus et Namsos à Trøndelag et non des moindres au port de Borg à Fredrikstad dans l’Østfold.

 »L’exercice affectera le trafic et l’accessibilité dans les semaines et les mois à venir. Les colonnes militaires peuvent être longues, et elles fonctionnent généralement un peu plus lentement que le trafic ne le fait autrement », a déclaré Kvarving.

Trøndelag, Møre og Romsdal, Østfold, Oppland et Hedmark seront principalement touchés par le plus grand exercice de l’OTAN en Norvège depuis 2002 cet automne.

© NTB scanpix / #La Norvège aujourd’hui