KO au relais masculin à Seefeld - Norway Today - 3

KO norvégien au relais 4 x 10 km pour hommes à Seefeld

Klæbo a remporté la médaille d’or dans le relais 10 x 4 pour les hommes avec une victoire par élimination directe. Il s’agissait de la dixième victoire consécutive de la Norvège dans l’événement. à l’exception de quelques mouches dans la pommade, ces championnats du monde de ski de fond ont été jusqu’à présent une longue parade de la victoire.

Le changement de rythme explosif de Johannes Høsflot Klæbo a permis à la Norvège de remporter la médaille d’or aux Championnats du monde au relais de Seefeld vendredi. Il a complété son tour du chapeau lors d’un autre jour de fête norvégien.

Dans un tête à tête avec Sergei Ustjugow, il n’y avait aucun doute. Klæbo avait de meilleurs skis et plus de vitesse à sa disposition que le Russe vers l’arrivée. Le Norvégien a laissé Ustugov derrière lui à trois kilomètres de la fin.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Très peu l’ont prédit à l’avance.

«Je ne sais pas ce que je vois de mes propres yeux», commente Martin Johnsrud Sundby en direct à NRK.

Découvrez un magnifique Fjord

Ustjugov était très ennuyé à Klæbo après le sprint individuel plus tôt dans les championnats du monde. Maintenant, le Russe a connu une autre déception aux mains de la star norvégienne du cross-country.

Emil Iversen, Sundby et Sjur Røthe se sont vu attribuer les trois premières étapes. Ces trois sont tous deux vainqueurs à Seefeld. Klæbo est en tête avec ses trois médailles d’or sur quatre possibles.

Iversen a suivi le Russe Andrei Larkow jusqu’à la porte au match aller. La vitesse sur cette étape n’a augmenté qu’au dernier kilomètre et demi.

En contrôle

«Je suis soulagé, heureux, fier et satisfait après ma jambe. J’ai pratiquement vu des mirages au sommet de la dernière montée », raconte Iversen à NRK.

Sundby a ensuite fait beaucoup de travail. Il avait la Finlande et la Russie en remorque à l’échange. Le Suédois Calle Halfvarsson s’est complètement cassé vers l’arrivée après avoir attaqué dans une montée, ce qui lui a coûté cher.

L’athlète en forme, Sjur Røthe, était la stabilité incarnée sur la troisième étape, où il y avait un rythme tranquille jusqu’à la phase finale. L’entraîneur de l’équipe nationale, Vidar Løfshus, l’a surnommé «une promenade dominicale paresseuse».

La Norvège et la Russie ont finalement échangé simultanément.

Une longue rangée de victoires

La victoire est la dixième consécutive pour Norge. La défaite la plus récente est survenue la dernière fois que les championnats du monde de ski ont eu lieu en Autriche. c’était à Ramsau en 1999. L’homme d’ancrage le plus fiable du monde de ski de fond à ce moment-là, Thomas Alsgaard, a été battu dans un sprint jusqu’à l’arrivée.

La Première ministre norvégienne Erna Solberg a assisté à son premier exercice des Championnats du monde depuis les tribunes avec SM le roi Harald et la reine Sonja.

Pour la première fois en une semaine et demie, la météo a refusé de coopérer vendredi. Dans les heures qui ont précédé le départ, il a plu à Seefeld, où le soleil a été brillant pendant une dizaine de jours consécutifs. La journée a commencé avec du grésil et de la neige, ce qui a rendu les conditions presque insupportables avant l’événement. Après une forte rafale de pluie, quelques rayons de soleil se sont frayé un chemin à travers la couverture nuageuse.

Les skieurs masculins complètent les Championnats du monde avec le 50 km nage libre, départ groupé, dimanche. Ensuite, Røthe et Sundby sont les plus grands espoirs de médailles norvégiens.

Aperçu des médailles après 18 événements sur 22

OrArgentBronze
Norvègedix45
Allemagne520
Suède220
Pologne110
Russie043
L’Autriche034
Italie011
Slovénie010
Japon002
Finlande001
France001
la Suisse001