Les agriculteurs sonnent les cloches de la ferme pour créer de l'espoir pendant la crise corona - 3
Mgr Atle Sommerfeldt.Photo : Håkon Mosvold Larsen / NTB scanpix

Un agriculteur de la municipalité de Hamar a lancé une initiative pour que les cloches de ferme à travers le pays sonnent tous les samedis à 17 heures.

« Il y a un puissant symbolisme selon lequel l’agriculteur utilise maintenant la cloche de l’entrepôt pour signaler que tout va bien », déclare Kari Svelle Reistad à Nationen.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Reistad est agriculteur à la ferme Storimerslund à Hamar, Innlandet. Elle a pris l’initiative de faire sonner les cloches de la ferme tous les samedis à cinq heures.

« Dans les villes, ils jouent et chantent depuis les balcons, à la campagne nous avons des cloches de magasin. Laissez les cloches faire un concert qui peut vraiment être entendu, pour les gens de l’agriculteur », dit Reistad.

Allez voir les Baleines en Catamaran

L’initiative est venue en réponse à plusieurs évêques appelant à faire sonner les cloches des églises en signe d’espoir. Alors que de nombreux services religieux ont été déplacés de l’église vers les médias sociaux, les clochers du pays se sont arrêtés.

« Le silence doit être rompu en signe d’espoir », a déclaré l’évêque Atle Sommerfeldt de l’Église norvégienne, dans un communiqué de presse.

Il explique qu’il s’agit d’une exception corona et qu’ils appelleront les week-ends les samedis à 17 heures.

La sonnerie des cloches des fermes a commencé samedi dernier, et depuis la page Facebook de Vang Bondelag, le message s’est propagé dans les zones rurales du pays.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui