Oslo.Parlement.Hans Fredrik Grøvan (KrF).Photo : Vidar Ruud / NTB scanpix

Hans Fredrik Grøvan (KrF) est déçu après que le Storting ait décidé d’autoriser le don d’ovules, la fécondation assistée pour les femmes célibataires, l’échographie précoce et le test sanguin NIPT.

« Ce qui s’est passé aujourd’hui est ce que nous percevons comme un pas vers une société conçue. Il y aura désormais une pression complètement différente sur les femmes qui ont des enfants ou des fœtus présentant des anomalies chromosomiques ou d’autres maladies », a déclaré Grøvan à NTB.

Le leader parlementaire de KrF souligne que dans les pays où les échographies sont précoces, comme le Danemark et l’Islande, les enfants trisomiques naissent rarement. Grøvan a peur qu’il y ait un groupe qui ne devrait pas se sentir le bienvenu dans la société.

Dans le même temps, Grøvan craint que le don d’ovules et la fécondation assistée pour les femmes célibataires privent les enfants de la connaissance de leur mère biologique avant l’âge de 15 ans. Il pense que cela est en violation de la Convention relative aux droits de l’enfant.

« Savoir d’où vous venez, nous pensons que c’est une valeur importante dans la société », déclare le politicien KrF.

© NTB Norway.mw / #La Norvège aujourd’hui