Il y a une grande pénurie de travailleurs de la santé et de la construction en Norvège - 3

Alors que 200 000 personnes recherchent un emploi en Norvège, les entreprises norvégiennes connaissent une pénurie de 46 000 employés, dont près de la moitié dans la santé et la construction.

Cependant, la pénurie a diminué ces dernières années, selon l’enquête auprès des entreprises de la NAV pour 2021.

En 2020, les employeurs norvégiens manquaient de 50 750 travailleurs, alors qu’en 2019 leur nombre s’élevait à 59 450.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Le nombre est toujours supérieur à ce que la NAV avait prévu pour 2021.

Découvrez un magnifique Fjord

« Comme la société a été partiellement fermée pendant la période corona et que le chômage est élevé, nous nous attendions à ce que les entreprises aient moins de problèmes de recrutement.

« Mais entre autres, la pression accrue sur les services de santé et les restrictions de voyage pour la main-d’œuvre salariée étrangère contribuent à une pénurie de main-d’œuvre qualifiée toujours élevée », a déclaré le conseiller Audun Gjerde à la NAV dans un communiqué.

Pénurie d’ouvriers industriels, d’ingénieurs, de travailleurs des TIC…

La santé, les soins infirmiers et les soins manquent 13 500 travailleurs, tandis que la construction manque 9 000.

« Ce n’est pas une nouvelle qu’il existe une demande de main-d’œuvre qualifiée au sein de ces groupes professionnels, mais la demande a augmenté de l’année dernière à cette année », a ajouté Gjerde.

Il y a également une pénurie de 6 550 travailleurs industriels et de 5 450 ingénieurs et travailleurs des TIC.

Au total, 28% des entreprises norvégiennes ont licencié des employés, la plupart à Oslo, où 36% ont dû licencier des travailleurs, selon l’enquête.

Cependant, 60% des entreprises ont signalé un emploi inchangé pendant la pandémie. Les comtés les plus au nord ont été les moins touchés.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayFinance

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no