Ministère de la Santé : nous prévoyons que tous les Norvégiens se verront proposer la deuxième dose dans la deuxième quinzaine de septembre - 3

Les retards de vaccination peuvent poser des problèmes pour l’organisation du processus par les municipalités, mais n’affecteront probablement pas le moment où la Norvège obtiendra l’immunité collective, estiment les autorités sanitaires.

Un certain nombre de municipalités ont annoncé qu’elles cesseraient bientôt de donner la priorité aux personnes qui n’ont pas encore reçu la première dose dans la file d’attente du vaccin. Au lieu de cela, ils commenceront à administrer la dose deux, et les retardataires se retrouveront à l’arrière de la file d’attente de vaccination.

En Norvège, l’Institut national de la santé publique (FHI) estime qu’il n’y aura qu’un groupe d’environ 10% qui n’a pas été vacciné pour diverses raisons.

Découvrez les Aurores Boréales

Mercredi, il y avait encore plusieurs centaines de milliers de Norvégiens adultes qui n’avaient pas pris la première dose, a noté le médecin-chef Preben Aavitsland de la FHI.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Pas très inquiet

« Certains ne veulent pas, certains n’ont pas encore reçu d’offre, certains veulent attendre, certains sont en vacances. On verra combien il en reste à la fin. Nous ne sommes pas très inquiets à ce sujet », a déclaré Aavitsland à NTB.

« Toutes les vaccinations contribuent à l’immunité de la population, mais plus encore à la protection des individus vaccinés. Le soutien (pour les vaccins) semble être très élevé dans tous les groupes d’âge, et nous pourrions nous retrouver avec seulement environ 10 % de personnes qui ne sont pas vaccinées », a déclaré Aavitsland.

Il a déclaré que les municipalités avaient reçu l’ordre de terminer l’administration de la dose un cette semaine et la semaine prochaine, puis de procéder à la dose deux.

Dose deux

Dans des pays comme les États-Unis et le Royaume-Uni, les autorités ont dû attirer les gens avec des choses comme des pizzas gratuites pour les amener à prendre la première dose. Des mesures similaires ne seront probablement pas nécessaires en Norvège.

85 % de la population adulte a désormais reçu au moins une dose de vaccin.

« Nous nous attendons à ce que tous les adultes se voient proposer une deuxième dose dans la deuxième quinzaine de septembre », a déclaré à NTB le secrétaire d’État Saliba Andreas Korkunc au ministère de la Santé et des Services de soins.

« Peut être exigeant »

Le directeur adjoint de la santé Espen Nakstad dit qu’il est important que tout le monde se fasse vacciner lorsqu’il reçoit l’offre.

«C’est une situation exigeante si nous obtenons plus de retardataires, mais le FHI et les municipalités se coordonnent bien. Avec le nombre de doses qui sont en route le mois prochain, cela devrait être suffisant pour tout le monde », a déclaré Nakstad à NTB.

« Le problème, c’est que les retardataires demandent beaucoup de réorganisation pour les communes. Par conséquent, nous recommandons à tous de se faire vacciner lorsqu’ils reçoivent l’offre », a-t-il noté.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no