Le ministre norvégien des Affaires étrangères Huitfeldt commente la prise de contrôle militaire au Soudan : "Extrêmement sérieux" - 5
Photo : Terje Pedersen / NTB

« La Norvège est profondément alarmée par l’évolution grave de la situation actuelle au Soudan, où le général al-Burhan, chef du Conseil souverain soudanais, a dissous les institutions de l’État et instauré l’état d’urgence », a déclaré la ministre norvégienne des Affaires étrangères Anniken Huitfeldt. (AP) a déclaré lundi.

« Nous appelons les forces de sécurité à libérer le Premier ministre Abdallah Hamdok et tous les autres détenus. Les forces de sécurité ont la responsabilité de protéger le public. Toute forme de violence contre des manifestants pacifiques doit cesser immédiatement. Les responsables de transgressions doivent être tenus pour responsables.

« Le peuple soudanais a un droit évident, également inscrit dans la Déclaration constitutionnelle, d’exprimer ses opinions et de déterminer son propre avenir. Le seul moyen légitime de résoudre les désaccords politiques, y compris sur la voie à suivre pour le Soudan, est le dialogue ouvert. Il ne peut y avoir de retour à un régime autoritaire.

« La situation est extrêmement grave. Depuis la révolution de 2019, le Soudan a fait des progrès et la communauté internationale a pleinement soutenu la transition. Ces gains risquent maintenant d’être inversés avec des conséquences dramatiques.

« La Norvège est solidaire du peuple soudanais et de son aspiration à un développement inclusif, à la liberté, à la paix et à la justice. Toutes les parties doivent immédiatement reprendre le dialogue et s’engager dans la transition dirigée par les civils », a-t-elle noté.

Source : Ministère des Affaires étrangères / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous une astuce pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous à info@norwaytoday.no