Ligne VoldPhoto : Terje Bendiksby / NTB

Le risque d’hospitalisation avec une infection à l’omicron est estimé à 0,2 %, selon le FHI.

Presque tous les cas de corona en Norvège sont désormais des cas de la variante omicron, qui semble provoquer une maladie moins grave que la variante delta dans tous les groupes d’âge.

Selon de nouveaux chiffres de l’Institut norvégien de santé publique (FHI), le risque d’être admis à l’hôpital avec omicron est aussi faible que 0,2 %, écrit TV 2.

Le FHI a examiné le nombre de cas d’infection corona enregistrés et le nombre d’admissions à l’hôpital de la semaine 49 à 52, répartis par variante du virus.

Au cours de ces semaines, il y a eu plus de 65 000 cas d’infection confirmés, dont environ 30 % étaient des cas d’omicron. Au cours des mêmes semaines, il y a eu 529 admissions – et 41 de celles admises étaient infectées par la variante omicron.

« Sur la base des calculs, nous estimons que le risque d’admission avec une infection delta est d’environ 1 %. Le risque avec omicron est d’environ 0,2 %, il est donc nettement inférieur », a déclaré la directrice du département Line Vold au FHI à la chaîne de télévision.

Mercredi, on a appris que des analyses préliminaires en provenance de Norvège indiquent qu’il y a 69% moins de risque d’être admis à l’hôpital avec la variante omicron du coronavirus qu’avec la variante delta.

Source : © NTB Norway.mw / #Norway.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]