Une électricité chère entraîne des pertes financières pour les producteurs de crème glacée en Norvège - 3
Photo : Tor Erik Schrøder / SCANPIX

La facture d’électricité a triplé pour Hennig-Olsen Is à Kristiansand.

Le mauvais temps estival combiné à des défis de production et à de fortes hausses de prix pour tout, de l’électricité au lait, a conduit le fabricant de glaces à déclarer un déficit pour la première fois depuis 2009, écrit le journal Dagens Næringsliv.

Découvrez les Aurores Boréales

Paal Hennig-Olsen, propriétaire de Hennig-Olsen Is avec son frère Martin, est inquiet.

« Nous avions une facture d’électricité de 7 millions de NOK en 2020. L’année dernière, elle est passée à 10 millions de NOK. Cette année, nous nous attendons à ce qu’il soit d’au moins 20 millions de NOK, même si nous avons la moitié de l’électricité livrée à un prix fixe. C’est assez dramatique pour nous », a déclaré Hennig-Olsen au journal.

Découvrez les Aurores Boréales

En plus de l’électricité, d’autres prix ont également augmenté de manière significative. L’emballage, le transport, le lait et la crème sont devenus plus chers.

« Cela n’aide pas que notre principal concurrent Diplom-Is soit dans une gamme de prix différente », a ajouté Hennig-Olsen.

Source : © NTB Norway\.mw / #Norway\.mw / #NorwayTodayNews

Avez-vous un conseil d’actualité pour Norway\.mw ? Nous voulons l’entendre. Contactez-nous au [email protected]