Le niveau de menace n'a pas encore changé en Norvège - 3
SARPSBORG .Le chef de la police du district de police Østfold Beate Gangås dans son bureau à Sarpsborg. Photo : Linn Cathrin Olsen / SCANPIX

Le Service de sécurité de la police (PST) ne considère pas que le niveau de menace soit modifié par les actes terroristes en Belgique, mais a fait appel à des équipes supplémentaires à Pâques pour savoir s’il y aura des ramifications pour la Norvège.

Nous surveillons et collectons des informations pour voir si cela affectera la situation et le niveau de menace en Norvège, a déclaré Beate Gangås, chef du PST par intérim, à NRK.
– Nous travaillons intensément pour avoir une bonne idée de ce qui s’est passé et s’il existe des liens avec la Norvège, ce qui signifie que nous devons prendre d’autres mesures ici. Actuellement, nous ne voyons pas qu’il existe de telles connexions, poursuit Gangås, ajoutant qu’ils surveillent de près certaines communautés.
Le 9 février, PST a rendu publique son évaluation des menaces pour 2016. Dans l’évaluation de la menace, ils ont déclaré qu’ils « estimaient possible que des islamistes extrémistes tentent de commettre des actes terroristes contre la Norvège au cours de l’année à venir ».
– Je peux dire au peuple norvégien que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher que cela ne se produise, dit Gangås.
Le PST a informé mercredi après-midi qu’il ne considérait pas encore que le niveau de menace en Norvège soit modifié à la suite des attentats terroristes à Bruxelles.
– PST travaille actuellement à la collecte d’informations via notre réseau de partenaires nationaux et internationaux. Au vu de ce que nous savons de la situation, sous réserve de tout changement pouvant l’affecter, nous procédons à des évaluations continues de l’impact de celle-ci sur le niveau de menace en Norvège, informe le service de sécurité.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Source : NTB scanpix / Norway\.mw