Un soutien accru au parti travailliste dans un nouveau sondage - 3
Oslo.Dirigeant syndical Jonas Gahr Støre. Photo : Terje Pedersen / NTB scanpix

Le parti travailliste a un soutien de 35,3 % dans un nouveau sondage, soit une augmentation de 3,9 points de pourcentage. La plus forte augmentation du soutien se situe dans l’ouest de la Norvège.

Le sondage a été réalisé par Norfakta pour les journaux Nationen et Klassekampen.
Le chômage déclenché par la crise pétrolière conduit les électeurs à affluer vers « le parti travailliste sûr », explique le chercheur électoral Frank Aarebrot, selon Nationen.
– Les partis de droite ont « possédé » la question des réductions d’impôts, tandis que les travaillistes ont « possédé » la question de la lutte contre le chômage, déclare Aarebrot, professeur de politique comparée à l’Université de Bergen.
Le leader travailliste Jonas Gahr Støre a également mis un accent particulier sur le chômage lorsqu’on lui a demandé d’expliquer l’augmentation du soutien.
– Le gouvernement a une approche passive de la lutte contre le chômage, alors que nous avons une approche ciblée et fusionnée, dit Støre. La ministre du Travail et des Affaires sociales Anniken Hauglie (Parti conservateur) dément les accusations de Støre.
– Le gouvernement a une approche proactive face aux défis auxquels nous sommes confrontés. Nos budgets sont importants et contribuent à l’augmentation de l’activité économique et à la création d’emplois.
La droite a un soutien de 24,5 % des voix, une baisse de 0,8 point de pourcentage, tandis que le Parti du progrès obtient 16,0 % (-0,9). Pour les autres partis, les résultats sont les suivants : Rouge 1,5 (-0,7), SV : 2,6 (-1,1), SP : 5,4 (-1), V : 5,6 (+ 0,5), KrF : 5,1 (+0,5), OMD : 3,4 (0,3).

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Source : NTB scanpix / Norway\.mw