Pour la première fois en vingt ans - 3
Ministre du Pétrole et de l’Énergie Tord Lien (Parti du Progrès)Photo : gouvernement.no

Aujourd’hui, le ministère norvégien du Pétrole et de l’Énergie attribue dix nouvelles licences, comprenant 40 blocs au total.

Trois des licences sont situées dans la zone nouvellement ouverte dans le sud-est de la mer de Barents, à l’extérieur du comté de Finnmark. Treize entreprises se voient offrir une participation.
– Aujourd’hui, nous ouvrons un nouveau chapitre dans l’histoire de l’industrie pétrolière norvégienne. Pour la première fois en vingt ans, nous proposons de nouvelles superficies à explorer. Cela contribuera à l’emploi, à la croissance et à la création de valeur en Norvège. Le nord de la Norvège est désormais à l’avant-garde du développement de l’industrie pétrolière norvégienne, a déclaré le ministre Tord Lien (Parti du progrès).

Treize sociétés se voient offrir une participation, dont cinq sociétés se voient offrir l’exploitation. L’accès à de nouvelles superficies d’exploration attractives est une condition préalable à l’activité et à la création de valeur à long terme dans le secteur pétrolier, et donc à l’emploi dans tout le pays. Il s’agit d’une pierre angulaire de la politique pétrolière du gouvernement et elle est particulièrement importante en cette période difficile pour l’industrie.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

– La mer de Barents offre de nouvelles opportunités formidables. L’intérêt de l’industrie pour de nouvelles superficies montre que le plateau continental norvégien (NCS) reste attractif. Le potentiel est énorme. Si les entreprises réussissent dans leur exploration, le nord de la Norvège entrera dans une nouvelle ère, a déclaré le ministre Lien.

Découvrez un magnifique Fjord

Les activités pétrolières et gazières en Norvège se déroulent dans un cadre HSE strict. Les activités qui ont suivi les attributions du 23e tour de licence sont une continuation des activités pétrolières dans une région où nous avons des puits d’exploration depuis 1980.
– Nous avons près de 40 ans d’expérience opérationnelle en mer de Barents. Les conditions opérationnelles dans les zones où nous attribuons des superficies aujourd’hui sont bien connues d’autres parties du NCS. Les activités pétrolières et gazières en Norvège n’auront lieu que dans un cadre sain, de sécurité et d’environnement. Cela vaut également pour les superficies que nous attribuons aujourd’hui, a déclaré le ministre Tord Lien.

Source : gouvernement.no / Norway.mw