Le Fonds pétrolier a dit non à Facebook - 3
Yngve Slyngstad, PDG de Norges Bank Investment Management..Photo : Lise Åserud / NTB scanpix

Avant l’introduction en bourse en 2012, Facebook souhaitait que le fonds pétrolier soit l’un des investisseurs. Le Fonds pétrolier a ensuite refusé l’offre, mais depuis lors, ils ont acquis des actions d’une valeur de plusieurs milliards de couronnes dans le géant du Web.

Le chef du Fonds de pension gouvernemental, communément appelé le Fonds pétrolier, a déclaré dans une longue interview au journal VG que Facebook avait pris contact il y a plusieurs années et se demandait si le Fonds voulait être un investisseur.
– Ce n’était pas tout à fait au début de Facebook, mais avant qu’il ne soit répertorié. Nous ne sommes pas autorisés à investir dans des entreprises tant qu’elles ne sont pas cotées en bourse, nous avons donc pu investir lorsque nous avons reçu la demande, explique Yngve Slyngstad. Il dit joyeusement que le fonds n’a pas voulu calculer combien d’argent il aurait pu gagner en plus s’il avait fait un investissement à ce moment-là.
Après un ralentissement au début, les actions Facebook sont actuellement évaluées à environ trois fois plus qu’elles ne l’étaient lors de l’introduction en bourse il y a quatre ans. Au fil des ans, le Fonds pétrolier a acquis un peu plus d’un demi pour cent des actions de la société, un investissement qui l’an dernier était évalué à environ 13,6 milliards de NOK.

Allez voir les Baleines en Catamaran

Source : NTB scanpix / Norway.mw