Le FRP met en garde contre la ségrégation à Oslo - 3
Oslo. Helge Andre Njåstad.Progress party Photo : Tore Meek / NTB scanpix

Le parti du progrès (FRP) met en garde contre un capital de plus en plus ségrégué. À Oslo, il y a quatre villes satellites où les immigrants – principalement d’Afrique et d’Asie – représentent plus de 60 % de la population.

Il y a huit ans, c’était le cas pour deux villes satellites, écrit le journal Klassekampen.
Les chiffres, qui n’ont pas été publiés auparavant, montrent que Haugenstua est le quartier d’Oslo où il y a le moins de Norvégiens de souche. Ici, 71,7% des résidents sont des immigrants et 66,1% sont originaires de pays non occidentaux. Rum, Furuset et Fossum dans les districts de Stovner et d’Alna ont également une proportion d’immigrants non occidentaux supérieure à 60 %.
Le FRP a obtenu les chiffres de la banque de statistiques d’Oslo, qui propose également des prévisions sur l’apparence d’Oslo dans dix ans si cette tendance à la ségrégation se poursuit. Ensuite, neuf districts auront une population non occidentale comprise entre 60 et 76 % et une population immigrée comprise entre 82 et 86 %.
Le chef du comité municipal au Parlement, Helge André Njåstad (FRP), a déclaré que les chiffres montrent que nous sommes sur la bonne voie pour créer une société parallèle en Norvège.
– L’essentiel maintenant est de faire comprendre dans les cercles politiques que nous ne pouvons pas accepter plus d’immigration que nous ne parvenons à en intégrer, déclare Njåstad à Klassekampen.
Dans la région de Stovner, le pourcentage d’habitants d’origine non occidentale a augmenté de 10 points de pourcentage depuis 2008.

Découvrez un magnifique Fjord

Source : NTB scanpix / Norway\.mw

————————-