Les jeunes femmes ont consulté leur médecin généraliste deux fois plus souvent que les jeunes hommes - 3
Femme.Photo : pixabay.com

En moyenne, nous avons consulté un médecin généraliste 2,6 fois en 2015. Les femmes ont eu plus de visites que les hommes, en particulier les jeunes adultes entre 16 et 49 ans.

Un GP (médecin généraliste) est notre premier point de contact en cas de maladie, de blessure ou de problème de santé. Les soins de santé primaires d’urgence sont utilisés lorsque notre médecin généraliste n’est pas disponible et que des soins médicaux urgents sont nécessaires. En 2015, sept personnes sur dix ont consulté au moins une fois leur médecin et près de deux sur dix se sont rendues aux urgences.

Découvrez les Aurores Boréales

Les femmes jeunes et d’âge moyen consultent plus leur médecin généraliste que les hommes

En moyenne, les femmes consultent leur médecin plus souvent que les hommes, avec environ trois visites par an, soit près d’une visite de plus que les hommes. La disparité est la plus grande pour les tranches d’âge de 16 à 49 ans, où les femmes ont presque deux fois plus de visites chez le médecin généraliste que les hommes. Une grande partie de cette disparité peut s’expliquer par l’augmentation des visites chez le médecin généraliste en raison des soins prénatals, de la contraception et du suivi de leur santé reproductive.

Découvrez un magnifique Fjord

Il n’est peut-être pas surprenant que nous voyions notre médecin généraliste plus souvent lorsque nous vieillissons. La plus forte utilisation des services de médecins généralistes se trouve dans le groupe d’âge 80-89 ans, avec plus de 5 visites, contre une chez les enfants entre 6 et 15 ans. Ceux qui ont 90 ans ou plus ont également moins de visites. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela. L’une peut être que les plus sains parmi les 90 ans vivent dans des ménages privés, et continuent donc à utiliser leur médecin généraliste, tandis que les moins sains vivent dans des institutions, y reçoivent des services de santé et ont moins besoin de consultations chez leur médecin généraliste.

Source : SSB / Norvège aujourd’hui