Pas de grève à l'aéroport d'Oslo - 3

Il n’y aura pas de grève car un accord a été conclu lors des négociations entre NHO Service et Parat. L’aéroport d’Oslo restera donc ouvert comme d’habitude, bien qu’il puisse y avoir quelques retards mineurs dans le trafic aérien.

« Comme il n’y aura pas de grève, nous resterons ouverts comme d’habitude, mais il pourrait y avoir quelques retards mineurs en raison de la situation incertaine que nous avons eue avant la grève potentielle », a déclaré le responsable des communications Joachim Westher Andersen à l’aéroport d’Oslo. .

Jusqu’à ce que les parties parviennent à un accord, le scénario potentiel aurait pu être une fermeture de l’aéroport d’Oslo pour tous les passagers au départ à partir de 06h00 vendredi matin.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« Avec la réduction de capacité très importante qui aurait pu intervenir, le hall des départs se serait rapidement rempli, entraînant des enjeux sécuritaires majeurs. Cela aurait été un risque inacceptable », explique Andersen.

Découvrez un magnifique Fjord

Travailler pour revenir à des opérations normales

Les effectifs du contrôle de sûreté seront immédiatement maintenus au niveau prévu afin de faire face au volume de trafic attendu au cours de la journée de vendredi.

« De nombreux voyageurs se sont présentés à l’aéroport beaucoup plus tôt que d’habitude pour s’assurer qu’ils pouvaient passer le contrôle de sécurité avant 06h00. Cela signifie qu’il y a plus de voyageurs ici que prévu », explique Andersen.

Restez en contact avec votre compagnie aérienne

Les voyageurs sont priés de se tenir au courant de tout changement notifié par la compagnie aérienne avec laquelle ils voyagent.

« Les compagnies aériennes communiqueront directement avec les passagers individuels concernant les changements potentiels sur des vols spécifiques », conclut Andersen.

Jusqu’à présent, le vendredi 10 juin s’annonce comme le deuxième jour le plus chargé de l’été, avec plus de 90 000 personnes voyageant vers ou depuis l’aéroport. 42 000 d’entre eux passeront le contrôle de sécurité.

Source : Avinor / Norway\.mw