Le Médiateur fustige UDI pour lenteur des procédures - 3
Le Département norvégien de l’immigration (UDI). Photo Norvège Aujourd’hui Médias

9 600 personnes attendent l’UDI pour traiter leurs demandes de regroupement familial. Le Médiateur estime que les procédures pour cela prennent trop de temps et dit que c’est inacceptable.

– Le temps nécessaire au traitement des demandes est très préoccupant, et cela a des conséquences sur la vie humaine, déclare l’ombudsman Aage Thor Falkanger au journal Dagbladet.

Que l’UDI ait des cas qui datent de 30 à 40 mois, et certains sont même plus anciens, n’est pas acceptable selon le Médiateur. C’est l’un des points soulevés par le Médiateur dans un communiqué qui traite d’un doublement du nombre de plaintes de 2014 à l’année dernière. Le traitement d’une demande ne devrait pas prendre plus de 13 mois, a précédemment déclaré le Médiateur.
– La situation ne s’est pas beaucoup améliorée en 2015, et il ne semble pas probable qu’elle s’améliorera beaucoup dans un avenir proche, selon le communiqué.

Le Médiateur souligne que la quantité de ressources dont ils disposent est un facteur important pour l’UDI, et souligne également que c’est le ministère de la Justice qui est chargé de s’assurer que l’Agence dispose de ressources suffisantes.
– UDI répond à nos critiques en faisant référence à des ressources limitées et au fait qu’ils n’ont pas assez de personnel pour traiter les demandes. Et donc notre conclusion est que vous devez augmenter les ressources dont dispose l’UDI pour résoudre ce problème de manière satisfaisante, dit Falkanger.

UDI estime que la situation s’est améliorée cette année. Le nombre de personnes qui attendent que leur demande soit traitée est passé de 13 000 à 9 600.

Source : NTB scanpix / Norway\.mw