L'ambassadeur réagit à la semaine de l'église pour la paix - 3

Cette semaine, les organisations chrétiennes norvégiennes organisent une « Semaine de l’Église pour la paix en Palestine et en Israël », mais la façon dont cela se fait n’est pas du goût de l’ambassadeur d’Israël en Norvège.

Kirkeuka for Peace est, selon les organisateurs, une semaine de prière et de solidarité pour « mettre fin à l’occupation illégale et assurer une paix juste en Palestine et en Israël ».

Mercredi, ils ont organisé une réunion de prière à l’église Asker sous le titre « Prière contre le mur », ce à quoi l’ambassadeur d’Israël en Norvège, Raphael Schutz a réagi, écrit Dagen.

– Lorsque vous priez contre le Mur, vous invitez à une prière politique. Vous priez contre quelque chose qui a sauvé des milliers de vies israéliennes, a déclaré Schutz, qui pense que l’Église norvégienne pourrait plutôt prier contre le terrorisme ou pour la paix.

– Ils perdent toute confiance envers nous, les Israéliens. Il est alors difficile de démanteler les murs et de faire la paix, a déclaré l’ambassadeur, qui n’a pas compris ses critiques au Conseil œcuménique.

– C’est le genre de critique qu’ils répètent depuis de nombreuses années. Ce qui caractérise la critique, c’est qu’elle n’est pas très concrète.

On peut se demander comment l’ambassadeur lit le matériel. S’il l’avait fait, ils auraient vu qu’il s’agit de paix à la fois pour Israël et pour la Palestine, déclare Berit Hagen Agøy, secrétaire général du Conseil œcuménique.

Elle dit que l’église est du côté du parti le plus faible.

– Ainsi dans ce conflit, nous pensons que ce sont les Palestiniens qui souffrent le plus. Israël est la puissance militaire la plus forte. Israël est l’occupant et les Palestiniens sont occupés, dit Hagen Agøy.

Source : NTB scanpix / Norway.mw

————