Horrible discours de haine sur les pages Facebook des ministres - 3

Des commentaires où les immigrés sont qualifiés de singes, les Africains de machines de naissance et où le soutien à la « guerre civile » est implicite, ont tous été publiés sur les pages Facebook de deux ministres du FRP.

Certains des commentaires sont sur les pages de profil depuis des semaines, sans être supprimés par les ministres Sylvi Listhaug et Per Sandberg ou leurs conseillers.

– C’est clairement de la rhétorique haineuse. Je suis surpris que ce truc ne soit pas supprimé des pages Facebook des principaux politiciens, cela contribue à renforcer la haine.

Découvrez un magnifique Fjord

Je pense que c’est très horrible, déclare le professeur Anne Birgitta Nilsen à l’agence de presse NTB.

Découvrez les Aurores Boréales

La linguiste a publié son livre « Discours de haine » il y a deux ans.

Stérilisation forcée

Voici quelques-uns des commentaires parus sur les pages des ministres :

* Devons-nous avoir une guerre civile avant que les politiciens comprennent ? demande l’un des abonnés de Listhaug.

La ministre a déclaré dans une interview au Dagblad qu’elle craignait que la croissance démographique de l’Afrique et les troubles au Moyen-Orient n’accroissent la pression contre la Norvège.
Une adepte écrit qu’elle est prête à « faire tout ce qu’il faut ».

*Un homme pense que l’ensemble de la population africaine est une « machine à donner naissance » et devrait être stérilisée de force, .

* « Vous ne savez jamais où vous êtes avec ces foutus singes qu’ils ont l’habitude de sauter d’arbre en arbre sans leur donner une banane », disait un commentaire sur l’une des mises à jour Facebook de Per Sandberg.

* Après un article de Sandberg sur les taxes sur les voitures, un homme a suggéré qu’il pourrait renverser la chef libérale Trine Skei Grande – appelée « la grandiosa » – si elle apparaissait devant sa voiture. Mais presque seulement, souligne-t-il.

– Avoir une responsabilité

Les ministres ne se sont pas prononcés contre les commentaires susmentionnés sur leurs pages Facebook.
– Listhaug et Sandberg auraient dû supprimer ces commentaires.

Ils ont une responsabilité pour leurs pages Facebook. Lorsque les gens incitent à la violence ou déshumanisent d’autres personnes, cela ne devrait certainement pas rester sans être contesté, dit Nilsen.

Elle souligne que les ministres sont des modèles pour de nombreuses personnes et que beaucoup de gens penseront que ce genre de déclarations est acceptable lorsqu’elles ne sont pas supprimées des pages Facebook.

– Opposé à de tels commentaires

Listhaug écrit dans un e-mail à NTB qu’elle s’oppose à de tels commentaires.
– Nous faisons de notre mieux pour supprimer les commentaires et exprimer clairement nos opinions à leur sujet aux transgresseurs, dit Listhaug, qui a déclaré qu’il y avait une « énorme ruée » sur sa page Facebook.

– Sur certains de nos messages, nous recevons plus d’un millier de commentaires, et lorsque cela se produit, nous n’avons tout simplement pas la capacité d’être là 24h/24 et 7j/7 pour surveiller. Nous faisons de notre mieux. Pour nous, il est important que les gens soient responsables de ce qu’ils publient, a déclaré Listhaug.

Source : NTB scanpix / Norway.mw