Seul un sur quatre utilise des réflecteurs - 3
Sécurité des piétons : Photo : Flickr

Seulement une personne sur quatre déclare qu’elle utilise toujours des réflecteurs lorsqu’il fait noir. Dans le même temps, près de 80 % des automobilistes ont déclaré s’être trouvés dans des situations dangereuses du fait que les piétons n’utilisaient pas de réflecteurs.

L’automne est à nos portes et il fait à la fois plus sombre plus longtemps le matin et plus tôt le soir.

L’utilisation de réflecteurs dans l’obscurité automnale peut sauver des vies – et ce n’est pas qu’un cliché.

Sans réflecteurs, une voiture qui roule aussi lentement que 50 km/h n’a que deux secondes pour réagir. Cependant, si vous utilisez des réflecteurs, l’automobiliste dispose de dix secondes de temps de réaction.

Petites marges

– En pratique, ce n’est presque rien. Il s’agit de marges très faibles et de nombreux conducteurs et passagers ont eu le cœur dans la bouche dans de telles situations, a déclaré Ann-Kathrin Årøen, directrice de la communication de la sécurité routière, à l’agence de presse NTB.

Une nouvelle enquête menée par Kantar TNS pour la sécurité routière a révélé que seulement 26% des personnes interrogées utilisent toujours des réflecteurs lorsqu’elles marchent dans l’obscurité, tandis que beaucoup d’autres sont très prudentes lorsqu’il s’agit d’enfants utilisant des réflecteurs.

Jusqu’à 89 % déclarent qu’ils s’assurent souvent ou toujours que leurs enfants portent des réflecteurs.

– Les adultes hésitent à utiliser un réflecteur. Si vous demandez, ils répondent qu’ils le font, mais dans la pratique, beaucoup ne le font pas, dit røen.

Source : NTB scanpix / Norway.mw