Les femmes PDG sont rares dans les affaires, selon la Première ministre Erna Solberg - 3
Premier ministre Erna Solberg.Photo : Terje Pedersen / NTB scanpix

Erna Solberg a répondu au manque de femmes cadres dans les sociétés cotées, affirmant que l’emploi dans ce rôle dans l’industrie peut sembler prédéterminé.

« Certains facteurs de recrutement font que les hommes obtiennent un plus. Souvent, quand on voit la description de ce qui est requis, on peut penser que qui obtient le poste est déjà décidé », a déclaré Solberg au journal Dagens Næringsliv.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Solberg a été invité à commenter la gestion de la vie professionnelle norvégienne, qui est très dominée par les femmes. Elle l’a comparé à la domination masculine totale dans les affaires, sans vouloir donner d’exemples.

L’ancien président de Telenor ASA, Svein Aaser, pense que Solberg sous-estime les « conseils ».

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

« Il existe une volonté de rechercher des femmes, mais il est frappant de constater qu’il n’y en a pas, alors que nous voyons une domination féminine dans la vie politique et dans le secteur public. Il semble que d’autres choses s’appliquent dans les affaires, et cela me surprend un peu », déclare Aaser.

Le PDG de Telenor Norway, Berit Svendsen, a déclaré qu’il est typique de souligner les lacunes chez les femmes patrons.

«Il est beaucoup plus facile de souligner ce qu’une femme ne peut pas faire, même après avoir décroché le poste. Les hommes peuvent « tout faire ». Les hommes ont choisi des hommes en Norvège, c’est pourquoi il y a tant d’hommes à des postes de direction », a-t-elle déclaré.

Source : NTB scanpix / Norway.mw