Moins de blessés par des feux d'artifice - 3
Feu d’artifice.Photo : Jon Olav Nesvold / NTB scanpix

Le nombre de blessures causées par des feux d’artifice a diminué de près de 70 % après l’introduction de l’interdiction des roquettes en bâton en 2008.

En 2007, l’année précédant l’entrée en vigueur de l’interdiction des roquettes sur bâton, 155 accidents impliquant des feux d’artifice ont été signalés dans tout le pays. En 2015-2016, 54 incidents ont été signalés, et la moyenne des sept dernières années est de 57 incidents signalés, selon les chiffres de la Direction de la protection civile et des plans d’urgence (DSB).

Des réglementations plus strictes, des périodes de vente plus courtes et d’autres zones interdites sont quelques-unes des raisons pour lesquelles les blessures causées par les feux d’artifice sont moins nombreuses et moins graves.

En moyenne au cours des sept dernières années, 83 % des incidents signalés ont entraîné des blessures. Pour 2015-2016, le chiffre n’était que légèrement supérieur à 87 % (47 incidents sur 54).

Au cours des sept dernières années, personne n’est décédé à la suite de blessures causées par des feux d’artifice.

« Parce qu’il y avait une interdiction d’utiliser des fusées à manche en 2008, nous avons de bonnes raisons de croire que les rapports d’accidents avec feux d’artifice après 2008 sont principalement des accidents avec des boîtes de feux d’artifice », selon un rapport de l’ORD.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes en ce qui concerne les blessures : un total de 66 pour cent sont des hommes et seulement 26 pour cent sont des femmes. Dans le reste des blessures, le sexe n’est pas indiqué.

Source : NTB scanpix / Norway.mw

———–