Tribunal : les filles musulmanes doivent suivre des cours de natation avec les garçons - 3
Illustration.Natation.Photo. pixabay.com

Les parents musulmans en Suisse ne peuvent pas refuser d’envoyer leurs filles à des cours de natation où les garçons participent également, a déclaré la Cour européenne des droits de l’homme.

Un couple de parents turco-suisse a interjeté appel devant le tribunal de Strasbourg après avoir été condamné à une amende par les autorités scolaires de Bâle, car ils ne laisseraient pas leurs filles prendre des cours de natation avec des garçons.

Découvrez les Aurores Boréales

Les parents pensent que les cours de natation mixtes violent leurs convictions religieuses.

Mardi, il est devenu clair qu’ils ont perdu l’affaire. Le tribunal de Strasbourg a convenu avec les parents que l’obligation pour leurs filles de participer interfère avec la liberté religieuse, mais il estime qu’il est légitime de s’ingérer puisque l’objectif est de prévenir l’exclusion sociale des élèves.

Découvrez les Aurores Boréales

Cela montre également que les autorités de Bâle ont essayé de faire des compromis avec les parents en laissant les enfants porter BURQINI, un maillot de bain solide.

Les juges estiment également que l’amende – 350 francs suisses par enfant – est raisonnable. 350 francs suisses équivalent à environ 3 000 couronnes.

Les deux filles sont nées en 1999 et 2001. Les parents ont fait plusieurs recours en Suisse mais sans obtenir de faveur, ce qui les a conduits à saisir la Cour des Droits de l’Homme.

Le verdict de mardi n’est pas définitif. Les parents ont trois mois pour faire appel de la décision.

Source : NTB scanpix / Norway.mw

————-