Julian Assange de WikiLeaks célèbre le sursis de Chelsea Manning - 3
Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth, dossier)

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a déclaré que c’était une grande victoire pour WikiLeaks que Barak Obama ait raccourci le temps que la dénonciatrice Chelsea Manning passera en prison.

 » VICTOIRE : Obama raccourcit la peine d’emprisonnement de Chelsea Manning de 35 à 7 ans. La date de sortie est maintenant le 17 mai », a écrit WikiLeaks sur Twitter.

Découvrez les Aurores Boréales

« Merci à tous ceux qui se sont battus pour le sursis de Chelsea Manning ; leur courage et leur dévouement ont rendu l’impossible possible », a déclaré Assange.

Manning a été arrêté en 2010 et a été condamné à 35 ans de prison en 2013. Obama lui a gracié afin qu’elle n’ait pas à purger sa peine jusqu’à son terme.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Plus tôt ce mois-ci, Assange a déclaré qu’il accepterait d’être extradé de Londres vers les États-Unis si Obama graciait Chelsea Manning. « Il est ouvert à des négociations si l’enquête se termine », a déclaré son avocat suédois, Per E. Samuelsson, à l’agence de presse TT.

« Il attend une initiative du côté américain », a déclaré Samuelsson, qui a nié que Manning ait été gracié.

«Les États-Unis ne disent pas que Manning n’a pas commis d’infraction. Assange ne peut pas croire que les États-Unis ne devraient pas le considérer comme tel », a déclaré l’avocat.
Source : NTB scanpix / Norway.mw