NHO : le pire est passé pour l'économie norvégienne - 3
Économiste en chef du marché DNB Øystein Dørum.Photo : Terje Bendiksby / NTB scanpix

Le nouvel économiste en chef de NHO, Øystein Dørum, est très optimiste quant à l’économie et aux affaires norvégiennes. Il dit que plusieurs indicateurs suggèrent que le pire est fait.

Une statistique de faillite compilée pour Aftenposten montre une nette baisse des faillites au cours des deux derniers mois de l’année dernière.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

– Il est gratifiant que le nombre de faillites diminue pour le deuxième mois consécutif, et les chiffres peuvent indiquer que les flèches sont inversées dans l’économie norvégienne, déclare Frode Berg, directeur d’Experian, la société qui a créé le contour.

Il n’établirait toujours pas que les chiffres annoncent un changement durable pour le mieux.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Dørum dit que l’ambiance parmi les sociétés membres de NHO a changé et qu’elles sont plus optimistes quant à l’avenir. Il cite plusieurs facteurs possibles, tels que l’utilisation des revenus pétroliers, une moindre baisse des investissements pétroliers, une poussée purement motivée de la construction résidentielle et un salaire modéré.

– Les règlements salariaux, ainsi que l’affaiblissement de la couronne ont contribué à l’amélioration de la compétitivité qui a aidé les industries exposées, notamment la construction navale, les entreprises d’exportation et – peut-être en particulier – le tourisme, estime Dørum.

Il rappelle en même temps que de plus en plus d’entreprises, notamment les fournisseurs de pétrole, considèrent la situation comme difficile, mais dans l’ensemble le bilan est plutôt positif.

– La plupart des indicateurs suggèrent que le pire est passé pour l’économie norvégienne en ce moment.

Source : NTB scanpix / Norway.mw