La Norvège investit des millions dans la restauration de la nature, mais... - 3

Cette année, 26,6 millions d’argent budgétaire seront consacrés à la restauration de la nature norvégienne. « C’est bien, mais ce n’est pas suffisant », s’accordent les organisations environnementales.

Le montant de cette année est une solide augmentation par rapport à 16 millions en 2016, et en 2015, 3 millions ont été utilisés pour restaurer les marais et les zones humides, a rapporté le journal Dagsavisen.

« Le nouvel argent sera utilisé pour fermer les vieux fossés qui sont conçus pour développer la foresterie ou cultiver la terre, mais où le drainage n’a pas conduit à la production
des forêts ou des terres agricoles », a déclaré le conseiller politique Jens Frølich Holte, du ministère du Climat et de l’Environnement.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Il a déclaré que la restauration réduira les émissions de carbone et contribuera au ralentissement du changement climatique et à l’augmentation des habitats pour les espèces menacées.

Découvrez un magnifique Fjord

Le conseiller en chef, Arnodd Haugen, du Naturvernforbundet (Nature Union) a déclaré que la restauration de la nature était quelque chose qu’ils réclamaient depuis de nombreuses années dans les milieux de la conservation et parmi les biologistes.

« La restauration des marais et des zones humides est très nécessaire, et l’engagement du gouvernement est bon. Mais il y a un paradoxe ; qu’ils acceptent toujours le creusement de tranchées en foresterie, l’extraction de tourbe et le démantèlement des marais et des zones humides ».

Le conseiller, Sverre Lundemo, du WWF-Norvège, déclare que la restauration de la nature est urgente dans de nombreuses zones protégées.

Source : NTB scanpix / Norway.mw