L'UNICEF déclare que 1,4 million d'enfants risquent de mourir de faim - 3

L’UNICEF a averti que près de 1,4 million d’enfants au Nigeria, en Somalie, au Soudan et au Yémen souffrent de malnutrition sévère et pourraient mourir de faim en 2017.

Au Yémen, où les combats font rage depuis près de deux ans, 462 000 enfants souffrent de malnutrition aiguë, tandis que 450 000 enfants souffrent de malnutrition sévère dans le nord-est du Nigeria, a indiqué l’agence onusienne.

Le directeur de l’UNICEF, Anthony Lake, a demandé à la communauté internationale d’agir rapidement.

Découvrez un magnifique Fjord

« Nous pouvons encore sauver de nombreuses vies », a-t-il déclaré.

En Somalie, la sécheresse a mis 185 000 enfants en danger de faim, et ce chiffre devrait atteindre 270 000 au cours des prochains mois.

Découvrez un magnifique Fjord

« Il n’a pas plu depuis longtemps. Cela signifie que le bétail est mort et que les récoltes se sont fanées. Nous trouvons des animaux morts, des points d’eau vides et des villes vides.

Les gens ont migré à la recherche de nourriture et d’eau », a déclaré le directeur danois de « Save the Children », Jonas Lindholm.

La moitié de la population est aux prises avec des pénuries alimentaires, et plusieurs localités sont touchées par le choléra et la diarrhée, qui se sont propagées dans l’eau potable », a écrit Al Jazeera.

Au sud du Soudan, plus de 270 000 enfants souffrent de malnutrition et une famine a été déclarée dans certaines parties de l’État d’Unity dans le nord du pays, avec une population de 20 000 enfants.

Les combats entre le gouvernement et les groupes rebelles dans le pays ont empêché l’aide d’atteindre les personnes touchées par les pénuries alimentaires.

Source : NTB scanpix / Norway.mw