Étude : Les agresseurs ethniques norvégiens sont moins punis - 3
Un nombre record de viols.Photo : pixabay.com

Un examen de 176 affaires judiciaires montre que les agresseurs ethniques norvégiens reçoivent en moyenne une peine 20 % plus légère que les délinquants issus de groupes minoritaires.

Ces chiffres ont été révélés dans un article scientifique écrit par la chercheuse Anne Bitsch au Center for Gender Research de l’Université d’Oslo et Marit Elisabeth Klemetsen, qui a un doctorat en économie, écrit VG.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

– Nous avons pris en compte les lois, que le tribunal a été autorisé à prendre en compte lors de l’examen des sanctions, pour voir si des facteurs qui ne sont pas inclus dans la loi sont entrés en jeu, a déclaré Klemetsen.

La recherche montre que les viols qui ont eu lieu lors d’une fête ont reçu une peine plus faible.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

– L’étude montre que le système judiciaire norvégien peut être contrôlé par des mythes sur les « victimes et agresseurs idéaux » et en particulier lorsqu’un viol a eu lieu dans une pièce privée, il est pris moins au sérieux, dit Bitsch.

Le juge de la Haute Cour Rune Bård Hansen de la Haute Cour d’Agder estime que l’accent mis par les scientifiques sur le fait que certains facteurs peuvent réduire les sanctions, peut être trompeur et que les conclusions sont faiblement justifiées.

– Je me retrouve à remettre en cause la démarche des chercheurs. Mon expérience est que les tribunaux ont été loyaux et sont parvenus à un règlement basé sur le niveau pénal qui a été décidé par le pouvoir législatif, dit-il.

Source : NTB scanpix / Norway.mw