Une équipe de télévision russe prête à payer des jeunes à Rinkeby pour faire des ravages - 3

Des jeunes de la banlieue agitée de Stockholm, Rinkeby, ont déclaré à Radio24syv qu’une chaîne de télévision russe les paierait pour semer le trouble devant la caméra.

400 SEK pour faire « action » devant la caméra. Il s’agirait de l’offre faite par une équipe de télévision russe à un groupe de jeunes de la banlieue de Rinkeby à Stockholm, ont révélé deux d’entre eux séparément au présentateur danois Radio24syv.

-Ils sont venus nous voir et nous ont dit qu’ils voulaient voir de l’action. Ils nous soudoient avec 400 SEK par tête, dit « Mohammad », voulant rester anonyme, à Radio24syv.

Superbe Balade en traineau avec un guide Sami

Radio24syv connaît cependant sa véritable identité. Mohammad raconte que deux hommes se sont présentés comme étant des journalistes russes et qu’il pouvait les entendre parler entre eux de quelque chose qui ressemblait à du russe. Il ne sait cependant pas quelle chaîne de télévision ils prétendaient représenter.

Découvrez un magnifique Fjord

– Pendant que nous leur parlions avec eux, la police s’est approchée de nous. Nous n’aurions rien de cela. Mais quand la police est arrivée, les journalistes russes ont affirmé que c’était nous qui avions dit que nous leur montrerions une action pour 400 couronnes chacun, dit Mohammad à Radio24syv.

Il n’a pas été possible d’obtenir un commentaire de la police suédoise.

Rinkeby a récemment reçu une attention excessive. Tout d’abord, le président des États-Unis d’Amérique, Donald J. Trump, a critiqué le traitement suédois des réfugiés en se référant à un documentaire de Fox News sur Rinkeby, où de nombreux citoyens vivent avec d’autres origines ethniques. Peu de temps après le début des émeutes à Rinkeby, des voitures ont été incendiées et des pierres ont été lancées sur la police.

– Très, très intéressant, selon Flemming Splidsboel, chercheur principal à l’Institut danois d’études internationales. Il pense que la Russie a intérêt à influencer le débat sur la migration et l’asile en Suède.

-on pourrait imaginer que le gouvernement russe veuille influencer le débat en Suède afin qu’il puisse favoriser certains partis politiques qui ont une vision plus positive de la Russie, et donc avoir plus d’influence après les prochaines élections législatives, conclut Flemming Splidsboel.

Source : radio24syv / Norway.mw