Siv Jensen dit que plus besoin de travailler, et plus devra travailler dans une plus grande mesure - 3

Un plus grand nombre de travailleurs âgés, d’immigrants qui trouvent du travail et plus de femmes travaillant à temps plein sont nécessaires pour garantir l’État-providence à l’avenir, a déclaré le ministre des Finances, Siv Jensen.

Avec la Première ministre Erna Solberg, elle a présenté vendredi matin un livre blanc pour 2017.

Le livre blanc examine les défis pour l’État-providence et l’économie norvégienne dans les décennies à venir, et présente les stratégies du gouvernement pour les relever.

«La chose la plus importante que nous puissions faire pour protéger l’État-providence pour les générations futures, c’est de faire travailler plus de gens et qu’un plus grand nombre de personnes travaillent davantage. Dans ce domaine, nous avons un grand potentiel », a déclaré Siv Jensen.

Dans le message, il avance des calculs qui montrent l’importance d’augmenter la participation des différents groupes de population.

L’un des défis est qu’à mesure que beaucoup d’entre nous vieillissent, le calcul en termes de travail n’augmente pas. Parmi les immigrés et les personnes ayant des horaires de travail réduits, la participation au travail doit être augmentée. Un autre défi est qu’un tiers de toutes les femmes travaillent à temps partiel.

« Si nous amenons plus de femmes à travailler à temps plein, cela aura une grande importance pour combien nous, en tant que pays, travaillons ensemble, et donc cela fonctionne pour le bien des régimes de protection sociale comme le nôtre », a déclaré Jensen.

Les calculs montrent que le nombre d’heures travaillées augmenterait d’environ 8 % si toutes les femmes salariées à temps partiel passaient à temps plein.

Source : NTB scanpix / Norway.mw