Beaucoup de sceptiques vis-à-vis de la procréation assistée pour les femmes célibataires - 3
Mère

Les Norvégiens disent non au public qui paie pour la procréation assistée pour les femmes célibataires. L’opposition est la plus forte dans Oslo et parmi les personnes ayant fait des études supérieures.

Dans le projet de nouveau programme du parti qui sera adopté lors du congrès du parti travailliste qui débutera jeudi, le comité du programme suggère que le parti travailliste « ouvrira à la procréation assistée pour les célibataires ».

Découvrez un magnifique Fjord

Un sondage réalisé par Norstat au nom de Vårt Land montre qu’une majorité dit non à ce que le public paie pour cela. 56% des personnes interrogées souhaitent que les célibataires se paient eux-mêmes.

24 % pensent que l’État devrait payer. La question posée était : « Le gouvernement devrait-il payer la procréation assistée pour les femmes norvégiennes célibataires, ou devrait-il le payer lui-même ?

Découvrez un magnifique Fjord

Les hommes sont légèrement plus négatifs que les femmes – près de six hommes sur dix disent « payez-vous », tandis que 52 % des femmes disent la même chose. Les Norvégiens très instruits et à revenu élevé déclarent beaucoup plus que les gens doivent se payer eux-mêmes.

L’opposition à une offre financée par l’État est la plus forte au sein du Parti du progrès, des démocrates-chrétiens et des conservateurs, où respectivement 78, 72 et 71 % déclarent que les femmes doivent payer elles-mêmes.

Aujourd’hui, seuls les libéraux et le parti socialiste ont décidé que les célibataires devraient pouvoir se faire aider pour mettre les enfants sur un pied d’égalité en tant que couple.

Source : NTB scanpix / Norway.mw