Plus de violences commises contre les professionnels de la santé - 3

L’an dernier, 209 cas de menaces ou de violences à l’encontre de professionnels de santé ont été examinés. Au cours des deux premiers mois de cette année seulement, le chiffre était de 51.

Si le reste de l’année se poursuit comme janvier et février, cela indique plus de 300 critiques, a écrit le journal Dagsavisen. La violence et les menaces se produisent dans les domaines de la protection de l’enfance, en psychiatrie, dans les salles d’urgence et contre les chauffeurs d’ambulance.

« Dans les services de santé municipaux, nombreux sont ceux qui sont exposés à ce comportement, que ce soit dans le cadre de visites à domicile, lorsqu’ils sont seuls au bureau, ou lorsqu’ils travaillent dans les services d’urgence dans un cadre plus ou moins bon », a déclaré le président de l’Association médicale norvégienne, Marit Hermansen. Elle a souligné que les médecins sont seuls dans de nombreux petits quartiers d’habitation.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

Hermansen a déclaré que des changements peu importants ne sont pas nécessaires pour rendre le travail quotidien des médecins plus sûr.

Découvrez un magnifique Fjord

Elle a mentionné un bon personnel, la vigilance, la collaboration étroite avec la police et l’élaboration de procédures connues pour savoir quoi faire dans des situations menaçantes.

Le chef de l’Organisation norvégienne des infirmières, Eli Gunhild Bye, a souligné que la dotation en personnel était l’un des facteurs possibles de la recrudescence des incidents menaçants.

«Quand il y a une telle augmentation, cela peut signifier que nous avons des patients plus exigeants, que nous ne prenons pas les précautions adéquates et que nous n’avons pas assez de personnel, mais il se peut aussi que les gens soient devenus plus scrupuleux pour signaler ces épisodes, donc un plus grand nombre sont signalés », a-t-elle déclaré.

Source : NTB scanpix / Norway.mw