Un policier peut perdre son emploi après avoir proféré des menaces - 3
Police : Photo : Norway.mw Media

Un policier qui a été condamné à une peine de prison à Drammen risque de perdre son emploi après avoir proféré des menaces à ses collègues.

L’homme a été condamné à 21 jours de prison après un épisode où il a menacé quatre collègues et une infirmière après une sortie en ville. Il a été mesuré qu’il avait près de 2,5 % d’alcool dans le sang.

Superbe Balade en traineau avec des Huskies

À l’époque, la condamnation ne soulevait pas la question de savoir si l’homme était toujours apte à être policier, mais maintenant le Conseil pour l’emploi de Søndre Buskerud examinera s’il peut continuer à travailler, a rapporté le journal Drammens Tidende.

Le Conseil pour l’emploi se compose du chef de la police, de deux policiers et de deux représentants des policiers.

Découvrez les Aurores Boréales

«Dans une semaine ou deux, ils tiendront une réunion formelle et prendront une décision. Cela laisse beaucoup d’options, de la suspension au licenciement », a déclaré Jan Erik Strøm, président par intérim de la police de Søndre Buskerud, au journal Drammens Tidende.

L’avocat de la défense de l’homme, Nils Jørgen Vordahl, a déclaré qu’il s’agissait d’un cas individuel tragique.

« Il y avait une accusation, où ce n’était pas le sujet, ergo ce que l’accusation considère comme les conditions pour condamner mon client le droit de continuer en tant que policier ne sont pas présents », a-t-il déclaré.

Le policier a fait appel du verdict devant le tribunal de district d’Asker et de Bærum.

Source : NTB scanpix / Norway.mw