NOAS réagit sur la pratique des jeunes demandeurs d'asile - 3
Le Département norvégien de l’immigration (UDI). Photo Norvège Aujourd’hui Médias

Jeunes demandeurs d’asile refusés au séjour

Depuis 2016, 187 jeunes demandeurs d’asile non accompagnés sans possibilité de retour se sont vu refuser le séjour en Norvège. NOAS critique UDI et UNE pour cette pratique.

L’Organisation norvégienne pour les demandeurs d’asile (NOAS) exprime dans une lettre à l’UDI et à l’UNE leur inquiétude quant au fait que cette pratique n’est pas conforme à la Convention relative aux droits de l’enfant et que l’UDI dans les résolutions précédentes fait référence à des programmes de retour qui ne sont pas encore en place, selon VG.

– Les refus sont accordés aux mineurs célibataires dès l’âge de 14 ans. Ces mineurs sont mis dans une situation impossible.

– Nous pensons que l’UDI doit évaluer s’il est conforme à la Convention sur les enfants de refuser les enfants isolés lorsqu’ils ne peuvent pas rentrer, déclare Mona Reigstad Dabour, conseillère à la NOAS.

La responsable de l’unité de retour de l’UDI, Katinka Hartmann, a déclaré qu’elle travaillait activement à la mise en place d’un programme, espérons-le en mai.

– Il y a actuellement 16 Afghans de moins de 18 ans qui se sont vu refuser leur demande d’asile et ont reçu un appel pour partir. La plupart ont entre 17 et 18 ans.

– Il est crucial pour UDI que les mineurs non accompagnés soient réunis avec les bons soignants, dit-elle.

Hartmann dit que selon la réglementation, l’UDI doit rejeter la demande d’asile si la personne n’a pas besoin de protection et bénéficie de soins adéquats dans son pays d’origine.

– Il faudra peut-être une décision politique pour que nous fassions les choses différemment, conclut-elle.

Source : NTB scanpix / Norway.mw